33 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Jour de l’Indépendance : L’organisation sociale « LIMORENOH » distribue de la « soupe communautaire » dans certaines zones de Delmas

Fondée en 2009, l’organisation sociale baptisée « Libre Mouvement pour la Réalisation de la Nouvelle Haïti (LIMORENOH) » avec l’aide d’Édisson Laborde, a organisé ce samedi 1er Janvier 2021, à Delmas 40 A, à l’occasion de la fête de l’Indépendance d’Haïti, une activitée baptisée « Soupe communautaire ». En fait, plisieurs dizaines de personnes issues de Delmas 33, 40 B et 48,entre autres, y prennent part dans l’objectif de manger et boire ensemble, a constaté l’Agence KAPZY NEWS.

Jour de l'Indépendance : L'organisation sociale "LIMORENOH" distribue de la "soupe communautaire" dans certaines zones de Delmas

Selon les déclarations faites par Yonel Louis, président de ladite organisation, cette activité a été réalisée dans l’objectif de permettre à certaines famille de resserrer les liens brisés depuis des lustres. Il s’agit de la 3ème édition, selon l’organisateur.

« La soupe communautaire » sympobilise l’amour ainsi que le partage dans les familles haïtiennes qui, autrefois, reflétait l’union des Noirs et des Mulâtres, se réjouit le responsable.

En réaction, les participants à cette activité sociale saluent l’initiative prise par les dirigeants de l’organisation connue sous l’appellation de « Libre Mouvement pour la Réalisation de la Nouvelle Haïti (LIMORENOH) ».

À en croire en leurs dires , ce moment témoigne que l’esprit de partage et le vivre ensemble existent encore dans la société haïtienne. Et ce, malgré leurs divergences.

En se rappellant des mœurs et coutumes qui liaient dans les années antérieures, ceux et celles qui y ont pris part invitent les autorités du pays, quelle que soit leur appartenance politique et leur rang social , à prendre leur distance de la haine, de la division qui torpille le pays afin de cultiver l’amour et la paix pour le bien-être collectif. Sur ce, ils / elles encouragent les organisateur de l’activité de continuer sur cette même voie, qui à leur avis, pourrait colmater les brèches dissoutes.

Au terme de l’activité, le jeune Leader communautaire dit entendre organiser une telle initiative à cette date pour permettre aux Haïtiens et Haïtiennes de retrouver leur identité perdue.

À l’occasion du nouvel an, Yonel Louis en profite pour exhorter les autorités gouvernementales à adopter des mesures drastiques visant à combattre l’insécurité qui fait rage dans le pays, notamment à Martisant où les gangs règnent en maîtres et seigneurs.

error: Content is protected !!