27 °C Port-au-Prince, HT
23 septembre 2021

Joseph Lambert part en guerre contre le projet de référendum de Jovenel Moïse

Alors que le chef de l’État Jovenel Moïse est en mode  » Adelante  » en vue d’organiser, le 27 juin 2021, un référendum sur l’adoption d’une nouvelle constitution haïtienne très critiquée dans le camp de l’opposition politique et de la communauté internationale, le président du tiers du Sénat, M. Joseph Lambert, considéré pour plus d’un comme un « Animal Politique » , de son côté, s’est montré très remonté envers ce projet et appelle la population, notamment celle du Sud-est, à se rebeller contre la démarche référendaire et à faire échec à ce projet.

Interrogé ce mercredi 26 mai 2021 par le journaliste Djovany Michel à l’issue de son émission baptisée « À VOUS L’ANTENNE » , sur les ondes de RCH2000, l’élu du Sud-est enjoint le président Moïse à entendre la voix de la raison en annulant le référendum prévu le 27 juin prochain.

M. Joseph Lambert a dénoncé l’entêtement du locataire du Palais National de vouloir organiser du référendum fin juin, décidant ainsi de ne pas prendre en compte les avis des autres parties prenantes et ne fait que le forcing.

Outre cela, le président du tiers du Sénat a lancé une mise en garde contre la mise en place des centres de vote dans le sud-est pour le référendum. Il a fait remarquer au micro de Djovany Michel, responsable politique à RCH2000, qu’un tel projet est contraire conformément à l’article 284-3 de la Constitution haïtienne en vigueur.

Pour Lambert, «le peuple haïtien doit se rebeller contre tout référendum constesté afin d’éviter le pays de plonger dans le chaos.

Il faut souligner que malgré que la communauté internationale s’inquiète d’un processus pas assez « inclusif, participatif ou transparent », dans un pays miné par l’insécurité en ce qui à trait à l’organisation du référendum en Haïti, le président Jovenel Moïse fonce.

Par: Roody Germain

error: Content is protected !!