28 °C Port-au-Prince, HT
26 février 2021

Jean Jacques Dessalines, le libérateur de l’humanité enfoncé dans l’obscurité

Le 20 septembre 1758, le jour où naquit « JEAN JACQUES DESSALINES l’immortel homme, celui grâce à qui l’humanité enleva du néant la liberté et l’égalité raciale.
Une date, un nom dont ceux qui s’efforcent encore à préconiser quoique furtivement la théorie de l’inégalité raciale, veulent pour jamais perdurer dans le gouffre du mépris, amenant donc tout un peuple à vilipender son passé ancestral, à louanger la mort ténébreuse de celui qui sans l’accomplissement de ses héroïques actions, il, l’humanité même connaîtrait encore les supplices de l’esclavage forgé par une puissante élite, allant même jusqu’à façonner l’ascendance d’une race par de fausses théories divines pour leur asservir ainsi à leur volonté.

Jean Jacques Dessalines, le libérateur de l'humanité enfoncé dans l'obscurité 1

Écrit par :DOMINIQUE AKAO Gerson

En vérité, notre Dieu, celui qui donc nous créa libre, égal,…, et qui donc on essaie encore de mystifier pour prouver la vacuité de sens qu’aurait la vie, si du moins il n’y avait pas ici-bas la richesse d’un côté, la pauvreté de l’autre;
la liberté d’un côté, l’esclavage de l’autre;
la supériorité d’un côté, l’infériorité de l’autre; le 20 septembre 1758, il eût fait tomber des cieux le libérateur de l’humanité »JEAN JACQUES DESSALINES » l’homme qui n’existe que dans les vestiges de l’histoire inspirées non pas de l’idealisation des faits, mais des faits mêmes.

« Magnifions la naissance, la vie, les prouesses du liberateur loin que sa ténébreuse mort. »

Vive la liberté !
Vive l’égalité raciale !
Vive l’idéal de DESSALINES !

[email protected]

error: Content is protected !!