25 °C Port-au-Prince, HT
29 mai 2022

Insécurité en Haïti : le CNSCA dénonce et exhorte

Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne (CNSCA) se dit indigné par rapport à l’extension de l’insécurité en Haïti. Dans une une note adressée au public ce mardi 15 mars 2022, à travers sa Porte-Parole, Carline SAINTIL, le CNSCA se montre inquiet face à la montée spectaculaire des cas de kidnapping et exhorte le Premier Ministre Ariel HENRY, les responsables de la Police Nationale d’Haïti (PNH) et les autorités de la justice à prendre des mesures pour stopper ce phénomène dégradant.

Insécurité en Haïti : le CNSCA dénonce et exhorte

Le CNSCA attire l’attention de la communauté autour des actes de kidnapping en série perpétrés à la capitale, dont celui du vendredi 11 mars 2022 où plus de dix (10) personnes ont été enlevées puis séquestrées. L’avenue Christophe, L’avenue Poupelard et la route de Lalue sont les endroits les plus actifs en ce sens.

Outre ce constat, le CNSCA rappelle la situation à l’entrée-sud de la capitale, témoin des affrontements de gangs armés. Ce qui paralyse le transport en commun vers la route principale menant au grand-sud. La Croix-des-Bouquets, souligne le CNSCA, vit ce même cas de figure en ce qui attrait aux gangs armés.

Le Conseil a, d’une part, salué le travail de la Police Nationale d’Haïti pour certaines opérations réussies et certains criminels capturés, d’autre part, il rappelle que la PNH a beaucoup à faire, surtout face aux actes de kidnapping et face aux gangs armés. La sécurité et la libre circulation des haïtiens, telles sont les attentes du CNSCA de la PNH.

<>, tel est un argument de plus de la CNSCA pour prouver que l’insécurité est un problème à résoudre immédiatement. Résourdre ce problème, selon le CNSCA, c’est faire jaillir une lueur d’espoir dans la société haïtienne.

error: Content is protected !!