27 °C Port-au-Prince, HT
25 février 2021

IGPNH: La thèse de l’assassinat de Grégory Saint-Hilaire par des agents de l’USGPN rejetée par la DCPJ

Alors que des agents de l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN) avaient été pointés du doigt dans la mort de l’étudiant de l’Ecole Normale Supérieure, le 2 octobre 2020, Grégory Saint-Hilaire, ce mardi, le porte-parole de l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH), l’inspecteur Jonet Vital, a révélé que l’enquête de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) confirme que l’étudiant n’a pas été tué par des agents de l’USGPN.

IGPNH: La thèse de l'assassinat de Grégory Saint-Hilaire par des agents de l'USGPN rejetée par la DCPJ 1

L’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti s’appuie sur l’enquête réalisée par la DCPJ pour faire jaillir toute la lumière autour de ce dossier.

Selon l’inspecteur Jonet Vital, citant le rapport d’enquête de la DCPJ, l’étudiant de l’École Normale Supérieure Grégory Saint-Hilaire, a été abattu par une arme de poing.

Plus loin, le porte-parole de l’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH), l’inspecteur Jonet Vital, a informé que l’enquête sur les causes de la mort de Saint-Hilaire n’est pas encore terminée.

error: Content is protected !!