33 °C Port-au-Prince, HT
26 février 2021

Haïto: OPC exgie le respect des principes généraux du droit de manifester

Haïto: OPC exgie le respect des principes généraux du droit de manifester 1

» Le droit de manifester est garanti par tous les instruments internationaux de protection des droits de l’homme et également inséré dans la législation haïtienne notamment dans la constitution haïtienne de 1987 en son article 31 stipulant : « La liberté d’association et de
réunion sans armes à des fins politiques, économiques, sociales, culturelles ou à toutes autres fins pacifiques est garantie » « , écrit l’OPC dans sa note.

Par ailleurs, l’exercice du droit de manifester selon OPC constitue une responsabilité partagée entre la police et les manifestants eux-
mêmes.

« Manifestation n’est pas synonyme de violence, il faut respecter les bâtiments publics, il faut respecter le droit de ceux aussi qui ne veulent pas prendre part aux manifestations. Donc c’est
l’équilibre entre la responsabilité de la police et celle des manifestants qui peuvent fleurir ce droit
fondamental de la personne humaine. Le recours à la violence comme moyen pour faire passer ses
revendications peut avoir de conséquences désastreuses sur la jouissance effective de certains droits fondamentaux particulièrement les droits économiques, sociaux et culturels. De son côté, la
police doit éviter le recours à l’utilisation de la force excessive ou à la brutalité pour rétablir l’ordre
et la paix dans ses circonstances. » peut-on lire dans la note.

error: Content is protected !!