27 °C Port-au-Prince, HT
25 septembre 2020

Haïti, une brébis perdue aux Amériques

Par : Junior LUC

“Les haïtiens sont Américains par géographie, Français par culture, et Africains par origine”. C’est ce qu’a cru tout au moins l’éthonologue Jean Price Mars. Il y a tout un ensemble d’histoire qui lie Haiti au reste du monde, précisement les pays du continent Amérique. Beaucoup d’entre eux et presque tout d’ailleurs ont connu les durs moments et des siècles de colonisation par des pays de l’occident. Et sont formés grâce au marché triangulaire. Mais pour une raison ou pour une autre, de sérieuses relations diplomatiques peinent à avoir lieu entre eux et Haiti.

Pendant qu’Haïti cherche à conserver son origine africaine, d’autres pays de l’Amérique venant aussi de l’Afrique se cherchent en occident. Par exemple, la République Dominicaine aime plutôt parler de son histoire avec les espagnoles au lieu de celle avec les Africains. Elle ridiculise sa soeur,(Haïti) et se croyant supérieure à cause de la couleur de sa peau et de la provenance des haïtiens. On dit que la République Dominicaine est un bouc qui se cherche en Occident. Ou bien comme une prostituée qui est abandonnée par la prostitution.

LIRE AUSSI:  Entre sentiment de déboire et doute face à l'avenir: la jeunesse, suivez mon regard!

Même si les américains, au sens large du thème, n’éprouvent pas de grands intérêts de parler politique, diplomatie avec la République Noire de la Caraïbe, mais vu qu’ils partagent le même continent, presque le même climat, ils ont encore de quoi à parler. Plusieurs expériences internationales montrent que la culture rend beaucoup plus fructueuses les relations entre les pays au lieu de l’idéologie. Pour des pays qui ont de même culture, cette dernière constitue une force centripète. Alors que pour des pays de culture différente, elle les éloigne plutôt. C’est le cas de la grande Union Soviétique unie par l’idéologie et par l’histoire et divisée enfin par culture.

Donc, ce mouvement centrifuge qu’a connu la République d’Haiti , autrefois appelée ”Perles des Antilles“ est lié aux tares de la culture haitienne. Le pays est obligé maintenant de fourvoyer. Lorsque des pays de l’Amerique tendent à entreprendre des relations avec la deuxieme puissance mondiale, elle-même , elle l’isole. Quand les pays ont le courage de voter clairement au sujet du sort de Venezuela à l’OEA, les répresentants de la nation ont fait abstention.

LIRE AUSSI:  A qui la faute?

Cette position intelligente attenue les hostilités et du coté des USA et du coté des Venezuela. Haïti, la brébis, ne sait pas encore où se situer, elle est égarée aux Amériques.

Paru le 8 Juin 2018

error: Content is protected !!