31 °C Port-au-Prince, HT
23 septembre 2021

Haïti-séisme: Le leader de Pitit Dessalines, Moïse Jean Charles, s’envole pour le Grand-Sud

Le soleil d’Haïti venait à peine de poindre, ce jeudi 19 Août 2021, quand l’ancien sénateur Moïse Charles, t-shirt jaune, pantalon et chaussures marron, embarque pour le Grand Sud d’Haïti à bord d’un mini avion privé.

Comme il l’avait annoncé deux jours d’avance sur les ondes de plusieurs stations de radio du pays, Moïse Jean charles, flanqué d’une troisième délégation composée de médecins, a pris l’avion pour le Grand-Sud en vue d’aller constater de ses propres yeux vus les dégâts causés par le puissant tremblement de terre, du samedi 14 Août, de magnitude 7.2 sur l’échelle de Richter, qui a littéralement terrassé la presqu’île du Sud. Il a aussi fait le déplacement pour aller initier l’utilisation de sa cryptomonnaie dénommée《BITGOUD》en vue, dit-il, de voler au secours des jeunes des trois départements dont les infrastructures et l’économie ont été détruites.

Une source sûre contactée par le journal nous a fait savoir que l’avion, à bord duquel a voyagé cette énième délégation de pitit Dessalines vers le Grand Sud, est un avion privé affrété par les responsables dudit parti, en vue d’éviter les grandes heures que le trajet durerait par voie terrestre, car ils prévoient de se rendre jusqu’aux confins du sud-ouest d’Haïti, et ensuite au Sud.

Durant la pandémie du coronavirus, le parti politique pitit Dessalines avait mené une grande campagne de désinfection à travers plusieurs départements du pays, grâce aux soutiens d’alliés idéologiques nationaux et internationaux épousant et partageant leur philosophie dessaliniste et leur tendance socialiste.

Le 14 Août 2021, un séisme de magnitude 7.2 a complètement détruit les départements du Sud, du Sud-ouest et des Nippes d’Haïti et les formes diverses de solidarité pleuvent au profit des victimes qui ont tout perdu alors que les secousses telluriques n’ont de cesse de donner froid dans le dos aux habitants des zones sus-citées et d’ailleurs.

Par Antoine Nérilus, Port-au-Prince, le 19 Août 2021.

error: Content is protected !!