24 °C Port-au-Prince, HT
24 février 2024

Haïti: Quelques-unes des réalisations de Normil Rameau en un clin d’œil

Haïti: Quelques-unes des réalisations de Normil Rameau en un clin d'œil

La décision de limoger l’ancien directeur général a.i de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Normil Rameau, le 16 novembre 2020, a été irréfléchie mettant d’une part en péril l’avancement et le renforcement de l’institution policière, d’autre part bloquant la lutte contre la criminalité transnationale organisée et la lutte contre les gangs armés. Durant son passage, la PNH est resté forte dans les moments difficiles en peu de temps, malgré des manifestations quotidiennes de rues à Port-au-Prince et dans les villes de provinces pendant 1 an et trois mois et les fautes de moyens. De plus, dans la même période, on voyait se multiplier diverses réalisations qui avaient pour objectifs de conduire l’institution policière à bon port.

On se souvient encore des six (6) directives mises en place par l’ex DG a.i Normil en vue de moderniser l’institution policière :

1- Directive relative à la création et le fonctionnement de l’hôpital de la PNH;

2- Directive relative au bien-être des policiers;

3- Directive de l’atelier de couture ;

4- Directive sur les médailles d’honneur ;

5- Directive relative au protocole sur les funérailles des policiers ;

6- Directive relative à la création d’une unité de police de l’air

La création et l’inauguration d’une stèle en marbre sur le thème :  » S’unir , S’harmoniser pour mieux Sécuriser « , au centre de formation logeant l’académie nationale et l’école nationale de police à Frères le 12 juin 2020 par l’ancien directeur général Normil Rameau. Un monument qui symbolise le respect et la discipline envers la hiérarchie donnant ainsi de l’ampleur et de la hauteur aux 25 ans d’existence de la PNH, communément appelé noces d’argent.

Outre cela, sous l’administration de Normil, la PNH allait être dôtée de son propre centre hospitalier à Bon Repos incluant tous les services de base tels: urgence, traumatologie, chirurgie, médecine interne, obstétrique-gynécologie, pédiatrie, psychiatrie, psychologie, capables de prodiguer des soins de qualité aux membres de l’institution policière.

Pour Normil Rameau, issu de la première promotion de la PNH de 1995, il y a toujours des défis à relever pour la bonne marche de cette institution […] C’est pourquoi, il a mis sur pied le Service Bien-être (SBE) au sein de l’institution en vue de répondre aux desiderata de ses frères et sœurs d’arme.

« De plus, l’ajustement de salaire, la mise sur pied de l’atelier de couture en vue de répondre aux différents besoins de la PNH en matière de confection d’uniforme, la création d’un atelier de couture pour la production de 500 cache-nez par jour en vue de protéger les policiers contre la Covid-19, l’octroi de grades à environ 12 000 policiers conformément à la loi portant création, organisation et fonctionnement de la Police nationale afin de calmer leur frustration depuis 25 ans de service; l’adoption des directives sur le protocole des funérailles des policiers et la remise de médailles les d’honneur à toutes les unités de la PNH, les opérations baptisées  » TERMINATOR  » conduisant à verrouiller les routes menant au Village de Dieu mettant en difficultés les bandes à IZO, sont entre autres, les différentes réalisations à succès de Normil Rameau durant son parage comme commandant en chef de l’institution policière « , pour ne citer que celles-là.

À noter que l’augmentation des frais alloués sur la carte de débit en faveur des policiers réclamée par l’ancien DG a.i Normil Rameau sous le gouvernement d’alors est l’une des causes principales de son renvoi à la tête de la PNH.