29 °C Port-au-Prince, HT
24 octobre 2021

Haïti: L’OPC s’en prend au ministre Lucmane Délille pour déclaration mensongère

Dans une note responsive acheminée à l’agence en ligne KAPZY NEWS, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC), Institution Nationale indépendante des Droits de l’Homme (INDH) dit avoir lu avec étonnement et stupéfaction une note de presse en date du 30 juin 2020 dans laquelle, le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique a souligné « à tous ceux et celles que la question peut intéresser que les condamnés sélectionnés pour bénéficier de la grâce présidentielle l’ont été suivant des critères établis en concertation avec l’OPC, le BINUH, le JSPP, le décanat du Tribunal de Première Instance de Port-au- Prince et la Fédération des Barreaux d’Haïti. »

 » Le Protecteur du Citoyen n’a jamais eu de rencontre ni d’entretien avec le Ministre de la Justice, Me Lucmane Delille depuis son installation le 5 mars 2020 « , écrit Me. Renan Hédouville dans une note datée 30 juin 2020.

L’OPC dénonce cette déclaration mensongère du Ministère de la Justice et tient à préciser qu’il n’a jamais travaillé avec le MJSP sur une éventuelle liste de libération de prisonniers devant bénéficier de grâce présidentielle.

Toutefois, l’OPC reste disponible pour toute consultation avec les responsables du Ministère de la Justice ou toute autre structure étatique sur la problématique de la prison en Haïti conformément à ses attributions de  » Faire respecter les droits des individus en garde à vue dans les commissariats de police, ainsi que ceux des détenus dans les prisons et veiller à l’exécution par l’Administration publique des décisions définitives de justice prononcées à l’endroit des détenus » article 6, loi organique de l’OPC, mai
2012).





error: Content is protected !!