27 °C Port-au-Prince, HT
24 février 2021

Haïti: Les journalistes annoncent une marche contre la brutalité policière

Les dernières journées de mobilisation contre l’insécurité généralisée et l’équipe au pouvoir ont été marquées par un niveau de violences commises envers les journalistes en Haïti. Plusieurs travailleurs de la presse témoignent de ce même niveau de violence à l’égard des professionnels sous les yeux passifs des autorités compétentes. Fort de ce constat, un regroupement des associations de journalistes travaillant pour le compte des médias traditionnels et en ligne annoncent la tenue d’une grande marche à Port-au-Prince, ce jeudi 28 janvier 2021, pour dénoncer les bavures policières dont souffrent les journalistes lors des manifestations de rue.

Haïti: Les journalistes annoncent une marche contre la brutalité policière 1

Par : Roody Germain

Des bavures policières suscitent l’indignation et la colère dans le secteur de la presse. Plusieurs journalistes, dans le cadre leur travail, ont été bastonnés par des agents de la police nationale, victimes de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes.

» La semaine dernière, plusieurs journalistes avaient fait l’objet de violences injustifiées de la part des forces de l’ordre de la police nationale « , c’est pourquoi nous allons organiser cette marche pour dire » Non » à la violation grave de la liberté d’informer et celle garantie par l’article 28 de la Constitution haïtienne « , a déclaré le journaliste reporter Robest Dimanche, également l’un des initiateurs de la marche.

La place du Marron inconnu (Nèg mawon) au champs de mars est choisie comme principal point de ramsemblement.

Les organisateurs entendent délivrer un message devant les locaux de l’OPC à Bourdon, du ministère de la communication à Bois-Verna, du ministère de la justice à l’avenue Charles Summer pour enfin terminer leur course sur la place de la constitution.

error: Content is protected !!