33 °C Port-au-Prince, HT
28 juillet 2021

Le miroir de l'info !

Haïti: Les étudiants de la Faculté de Linguistique Appliquée réclament justice pour Grégory Saint-Hilaire

À l’initiative du Conseil des Étudiants de la Faculté de Linguistique Appliquée (CEFLA), une conférence est organisée devant les locaux de ladite faculté située au Bois-Verna (Port-au-Prince) pour continuer de réclamer justice pour le défunt étudiant en sciences sociales de l’École Normale Supérieure (ENS), Grégory Saint-Hilaire qui, selon eux, a été tué par balles des agents de la sécurité du Palais National, a assisté un reporter de KAPZY NEWS.

Haïti: Les étudiants de la Faculté de Linguistique Appliquée réclament justice pour Grégory Saint-Hilaire 1

Par : Célou FLÉCHER

Lors de cette sortie médiatique, le responsable des relations publiques du Conseil des Étudiants de la Faculté de Linguistique Appliquée (CEFLA), Stevenson Mérisma dit dénoncer et condamner avec la dernière rigueur, l’exécution sommaire par des agents de l’USGPN, de l’aspirant historien dans la soirée du vendredi 2 octobre 2020, dans les locaux de l’ENS, sis à la rue Monseigneur Guilloux.

Dans son allocution, l’aspirant linguiste se désole du fait qu’après avoir été atteint d’un projectile au dos, les agents de l’Unité de sécurité générale du Palais National (USGP), ne laissaient aucun moyen à ses collègues pour le transporter à l’hôpital. En conséquence, il a rendu l’âme en tentant de l’emmener dans les ultimes secondes dans un centre hospitalier de la capitale.

“C’est inadmissible et intolérable pour que des agents dont leur mission est de “protéger et servir” ne cessent de s’impliquer dans l’assassinat des intellectuels aguérris du pays comme des canards sauvages. C’en est trôp et c’est assez”, s’indigne l’étudiant finissant à la FLA.

À son tour, un autre étudiant dudit Conseil, en l’occurence, Risondy Loremé, y va dans le même sens pour déplorer le comportement “anti-démocratique” des agents de la police Nationale d’Haïti (PNH) face aux mouvements revendicatifs des étudiants et d’autres couches du pays, ce dernier a laissé entendre que la communauté universitaire haïtienne entend passer à l’action si les autorités gouvernementales ne prennent pas des dispositions drastiques visant à fermer ce robinet de sang qui fait pleurer toute la population.

Au terme de cette conférence de presse, le Conseil des Étudiants de la Faculté de Linguistique Appliquée (CEFLA) exhortent les autorités haïtiennes à diligenter une enquête urgente afin d’identifier le principal assassin de l’étudiant ainsi que ceux de tous les autres crimes perpétrés dans le pays pour que les coupables soient punis.

Aussi, faut-il souligner que les étudiants de la FLA entendent investir les rues de la capitale après la conférence de ce mercredi en signe de solidarité avec leurs camarades de l’ENS.

error: Content is protected !!