25 °C Port-au-Prince, HT
1 décembre 2021

Haïti: L’agence de presse KAPZY NEWS pleure le départ prématuré du professeur Dérenoncourt

L’agence de presse en ligne KAPZY NEWS partage une interview exclusive suivie d’une consultation écrite sur la crise sécuritaire que confronte le pays avec le feu Professeur Patrice Michel DERENONCOURT, lâchement tué par ses ravisseurs.

Haïti: L'agence de presse KAPZY NEWS pleure le départ prématuré du professeur Dérenoncourt

Cette interview a été réalisée le 01 octobre 2021 à l’université Notre Dame d’Haiti deux semaines avant son enlèvement.

« Le professeur Patrice Michel Derenoncourt, contacté par Kapzy News autour de la crise haïtienne actuelle, pense que le pays fait face à une insécurité galopante, multiforme et multisectorielle.

  • Le premier niveau de la crise doit-être examiné dans une dimension socio-politique: En effet, toujours selon le professeur, la rupture brutale entre le système de gouvernement de la maison Duvalier et celui proposé après, a conduit à des derives et des dépravations sociales, environnementales et sécuritaires favorisant l’anomie, les conduites inciviques et les incivilités.
  • Le second niveau de la crise est humanitaire : Depuis la chute de Jean-Claude Duvalier, l’International s’est engouffré dans tous les espaces de liberté réservés à la Nation. Il a cru pouvoir endiguer les crises en produisant des conseils farfelus et en distribuant des dons inappropriés en lieu et place de conditions structurelles en conformité avec notre culture qui permettraient de les résoudre.
  • Le troisième niveau est circonstanciel et prend sa source dans les migrations des paysans vers les grandes villes, créant une bidonvilisation trop rapide pour être endiguée. L’une des conséquences étant la prolifération des enfants des rues et dans les rues. Ces derniers deviennent des vivoirs alimentant les gangs armés. Ce qu’il faut voir en sus, c’est que faute de planification dans la construction des cités, les grandes villes sont ceinturées de ghettos facilitant le contrôle des artères principales par des bandes armées.

Toute cette insécurité galopante se nourrit, selon le professeur Derenoncourt, d’autres facteurs événementiels liés aux transformations sociétales, fruits de la mondialisation et de la globalisation :
• Les réseaux sociaux comme moyen d’apprentissage des techniques criminelles (cyberformation);
• Le commerce international des armes dont Haïti est devenu un bastion de transit (International gun market);
• Les expériences de tensions sociales et politiques dans les pays à risques et ou insulaires éloignés des grandes mégalopoles (Strategic studies ).

Interrogé sur les moyens de résolution de la crise, le professeur Derenoncourt en a énuméré trois facteurs :

1- La crise ne peut-être résolue que par des gens qualifiés, spécialisés dans les disciplines clés; tant au niveau théorique que pratique.

2- Les personnes ressources en plus d’être compétentes doivent être concernées, honnêtes et surtout faire preuve d’abnégation et de patriotisme.

3- Il faut matérialiser les instruments économiques, sociaux et politiques sans compromis pour combattre toutes les formes de dérives quelqu’elles soient, sans exclusive. »

NDLR: Professeur l’agence de presse en ligne KAPZY NEWS pleure armement son départ, vous étiez toujours disponible pour nous aider à comprendre certaines notions.

Merci de nous avoir permis durant toute votre vie de nous laisser puiser dans son savoir.

Que la terre vous soit légère et vous resterez présent dans notre mémoire à jamais.

Merci Haïti! Combien encore?

Dernière citation du professeur Derenoncourt: « La science est dans le savoir et non les diplômes ».

error: Content is protected !!