30 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Haïti : La nécessité d’un autre positionnement sur la scène internationale.Par Pierre Richard LAROCHE, avocat,philosophe politique et politologue

Haïti : La nécessité d'un autre positionnement sur la scène internationale.Par Pierre Richard LAROCHE, avocat,philosophe politique et politologue

Plus de 218 ans d’indépendance ,soit 216 ans de crises politiques et d’ingérence de la communauté internationale notamment des pays du coregroup,la vie socio-politique de la première république noire est apprehendée et contrôlée par certains pays sur la scène internationale comme les États-Unis d’Amérique,la France,le Canada et autres sous prétexte de nous venir en aide en tant que pays-amis,ces aides que ce soit sur le plan politique ou sur le plan de la coopération internationale ne font que plonger le pays dans le chaos.En matière electorale ,l’intervention des pays-amis et des organisations internationales comme Organisation des États Américains (OEA) ne fait que faciliter l’élection des candidats corrompus et incompetents à la magistrature suprême de l’État ce qui ronge et tend à ruiner la république par leur mauvaise gouvernance et de corruption de toute sorte.

Alors,ils sont des pays-amis qui ne se contentent que de nous déstabiliser pour nous donner des aides publiques au développemment et le pire,l’État haïtien constitué de corrompus et d’incompetents,n’est pas en mesure de mieux orienter ou de canaliser ces aides ce qui fait qu’au lieu de nous avancer,elles nous reculent.Devant cet état de fait et tenant compte de la situation actuelle du pays,il en vient la nécessité de nous demander: Comment sortir Haïti dans cette impasse si difficile? En réponse,les forces vivent du pays doivent s’engager corps et âme dans la vie politique pour briguer les postes électifs afin d’un new deal avec la communauté internationale .Car notre chère Haïti ne doit,ni ne peut continuer à se résigner dans cette instabilité politique chronique qui génère la gangstérisation avec la main invisible de la communauté internationale pour leurs interêts inhérents à la déstabilisation d’Haïti.

Il est temps pour les intellectuels haïtiens de porter leurs soutiens à leur pays en danger au lieu de partir pour les pays étrangers.Face à ces ennemis maquillés sur la scène internationale ,les forces vives de la nation haïtienne doivent être intelligentes pour comprendre qu’après environ 200 ans de relations non-productives avec certains pays dans la société internationale qu’il faut un autre positionnement sur la scène internationale.

Et devant l’état actuel du pays marqué par l’insecurité publique,l’incapacité des forces armées d’Haïti, de la précarité sociale,économique et l’affaiblissement des institutions régaliennes de l’État,la nécessité d’un autre positionnement sur la scène internationale s’impose à la première république noire. Nous avons besoin de vrais amis qui peuvent nous aider à exploiter nos ressources minières et à investir dans les secteurs porteurs de l’économie nationale afin que Haïti cesse d’être le plus grand marché de la république dominicaine et d’autres pays de l’Amerique.Nous avons besoin d’amis qui nous aident à substituer l’importation par la production locale,et ce,en respectant notre souveraineté nationale.Ce qui s’avère nécessaire et donc,indispensable pour que Haïti puisse sortir de cette impasse vraiment difficile ,c’est de se positionner autrement sur la scène internationale. Et se positionner autrement implique que le peuple haïtien dans son ensemble doit comprendre que les pays du coregroup ne font qu’alimenter l’instabilité politique en Haïti et ne vont pas résoudre nos problèmes.

Après des années d’ingerence sans résultats concrets avec des projets bidons et des palliatifs qui aggravent notre survie,il faut nous aligner vers des pays comme la Russie ,la Grande Chine,l’Iran,la Corée du Nord …qui savent et prouvent le vrai sens du concept « alliés ou pays-amis »dans les relations interétatiques.En effet,un simple regard sur les relations des pays précités avec les pays d’Afrique comme l’Algérie,le Sénégal,le Mali,la République Centrafricaine et l’Afrique du Sud peuvent rapidement montrer la nécessité pour Haïti de se positionner autrement sur la scène internationale.

Sinon,nous risquerons de continuer à vivre chaque jour cette célèbre déclaration de Francklin Delano Roosevelt, ex-président des États-Unis d’Amerique : » Il faut constamment soulever les va-nu-pieds contre les gens à chaussures et mettre les gens à chaussures en état de s’entre-déchirer les uns les autres,c’est la seule façon pour nous d’avoir une prédominance continue sur ce pays de nègres qui a conquis son indépendance par les armes .Ce qui est un mauvais exemple pour les 28 millions de noirs d’Amerique . »Enfin de compte,en se basant sur cette déclaration peut-on croire qu’Haïti pourra être un jour stable sans un autre positionnement sur la scène internationale?

error: Content is protected !!