28 °C Port-au-Prince, HT
13 juin 2024

Haïti: Funérailles des 3 militants tués lors de la manifestation du 18 novembre

Les obsèques des militants Franck François, Romain Pierre et Fito Baya, respectivement 39 ans, 40 ans et 24 ans, assassinés par des inconnus armés, pendant et après la manifestation du 18 novembre dernier, à Port-au-Prince, pour exiger le départ du président Jovenel Moïse et demander des comptes sur la dilapidation des fonds Pétrocaribe, ont été chantées le mardi 11 décembre 2018, à l’Église Adventiste de Pétion-Ville, a constaté un journaliste de l’agence KAPZY NEWS, François Frantz.

Haïti: Funérailles des 3 militants tués lors de la manifestation du 18 novembre

Par: Roody Germain

La cérémonie funéraire s’est déroulée en présence de parents, proches et amis des défunts ainsi que des dirigeants radicaux du secteur démocratique et populaire dont Me. André Michel, Dr Schiller Louisdor, Marjorie Michel et Me. Marc Antoine Maisonneuve.

 » Les parents des trois militants proches de l’opposition étaient inconsolables et ont exprimé leur indignation, les larmes aux yeux. Ils condamnent l’assassinat de ces derniers et réclament justice « , a observé notre reporteur François Frantz.

Haïti: Funérailles des 3 militants tués lors de la manifestation du 18 novembre

 » Le sang de nos jeunes militants n’aura pas coulé en vain « , a déclaré l’un des avocats de la partie civile dans le dossier Petrocaribe, Marc Antoine Maisonneuve, qui en a profité pour annoncer que la mobilisation contre le pouvoir en place sera amplifiée très prochainement.

De son côté, Me. André Michel, porte-parole du secteur démocratique et populaire, a dénoncé des menaces à l’encontre du sénateur lavalassien Nenel Cassy et exigé que la lumière soit faite sur le massacre de La Saline le 13 novembre dernier.

Le juriste a une fois de plus rejeté l’appel au dialogue du chef du gouvernement Jean Henry Céant et ne jurent que par le départ de Jovenel Moïse du pouvoir.

Par ailleurs, le militant politique Schiller Louisdor, intervenant au micro de KAPZY NEWS, a appelé le président Jovenel Moïse à démissionner. Ce cadre du Parti Fanmi Lavalas a donné la garantie que le locataire du Palais National va devoir quitter son poste face au défi de la rue.