24 °C Port-au-Prince, HT
19 juin 2024

Dialogue Inter-femmes (DIFE) réclame le quota 30 à 50% de femmes au cabinet ministériel de Garry Conille

Dans une lettre, le comité exécutif du mouvement dialogue inter-femmes (DIFE) a salué la nomination de Garry Conille au poste de premier ministre et a rappelé qu’il est plus que nécessaire de mettre en œuvre le quota constitutionnel d’au moins 30 à 50 % de femmes au niveau du prochain cabinet ministériel, des directions générales et des représentations diplomatiques.

Dialogue Inter-femmes (DIFE) réclame le quota 30 à 50% de femmes au cabinet ministériel de Garry Conille

DIFE rappelle également que le travail à abattre est énorme et nécessite de la détermination et de la volonté politique sans pareille.

Le comité exécutif du mouvement du dialogue inter-femmes souhaite vivement que la nomination de Garry Conille soit un gage de stabilité, et ce, pour un développement réel et durable du pays.