32 °C Port-au-Prince, HT
2 juin 2020

Haïti : Des organisations de la société civile font des recommandations au PM Jouthe

Les cas positifs de covid-19 se multiplient en Haïti selon les renseignements du ministère de la santé publique et de la population. De ce fait, le gouvernement de Jouthe a pris plusieurs décisions pour combattre la propagation du nouveau Coronavirus. Suite à ces décisions, plusieurs organisations de femmes de la société civile ont dressé une liste de recommandations à l’actuel Premier ministre.

Haïti : Des organisations de la société civile font des recommandations au PM Jouthe 1

Par: Jean Wilbert De Lesperance

Le combat contre le covid-19 c’est l’affaire de tous, ces femmes engagées dans la société civile ne restent pas indifférentes. Dans cette liste de recommandations, elles s’adressent à plusieurs branches dans l’administration publique. Tout d’abord, elles recommandent au DINEPA de rendre l’eau disponible dans les robinets pour que la population puisse respecter les principes d’hygiènes visant à enrayer la propagation de la maladie du Coronavirus.

Ces structures féminines exhortent par ailleurs le MSPP à travailler de concert avec les organisations femmes de la société civile dans le combat contre le Covid-19 et enjoignent les responsable dudit ministère à faire preuve de transparence dans la gestion de la crise actuelle.

En parallèle, ces femmes regroupées en association ne cachent pas leur indignation pour la prise de photo de la ministre de la santé publique, Rr Clément Marie Greta Roy avec une employée de L’UNICEF pour des dons de kits faits à Haïti.

LIRE AUSSI:  LAKOU POLITIK organisera une conférence-débat le 17 octobre 2018 à Cité Soleil

Dans ces recommandations, cette coalition d’organisations de femmes préconise beaucoup plus de tests de dépistage pour le Covid-19. Plus loin, elles poursuivent pour faire comprendre au ministère des affaires sociales et du travail ainsi que FAES que la gestion des kits doit se faire en toute transparence pour éviter toute forme de corruption, elles prennent en exemple le scandale de corruption dans lequel était impliqué l’ancien ministre Bellevue, dans l’affaire des kits scolaires.

<>, réclament ces organisations de la société civile qui sollicitent un accompagnement pour les travailleuses de sexe, les femmes vulnérables et handicapées, dans la conjoncture de crise actuelle.

Les responsables des différentes organisations signataires de ces recommandations : -OLLAF (Òganizasyon Limyè nan Lavi Fanm) Marita Charlot, coordonnatrice. -FANM ANGAJE POU AYITI Yveline Antenor, Coordonnatrice adjointe. -PLAFODA (Plateforme des Femmes Organisée pour le Progrès de L’Artibonite) Louisette Vertilus, Coordonnatrice. -FALA (Fanm Lib an Aksyon) Jocelyne Adonis, Vice-présidente. -OFPP (Òganizasyon Fanm se Potomitan pou Pwogrè) Lovely Alexis Présidente. -OFARDH (Organisation des Femmes en Action pour le Respect des Droits Humains) Phimène Georges, Coordonnatrice. -RFAH (Regroupement des Femmes Actives d’Haïti) Wadlene Coriolan, Coordonnatrice. -AFEEM (Association des Femmes Enseignantes des Écoles Municipales) Magdalena Philogene, Porte-parole.

LIRE AUSSI:  Profanation du drapeau: "L'action de Moïse J. Charles n'a pas sa place", dit Réginald Boulos

error: Content is protected !!