30 °C Port-au-Prince, HT
7 mai 2021

Le miroir de l'info !

Haïti :Des étudiantes contestent le résultat des examens d’Etat en sciences infirmières

Elles sont plus d’un millier d’étudiantes finissantes qui ont contesté le résultat des examens d’Etat qu’avait organisé le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) le 19 janvier dernier pour l’obtention du grade de licencié en sciences infirmières.

Haïti :Des étudiantes contestent le résultat des examens d’Etat en sciences infirmières 1

Par : Dominique Jean

Ces étudiantes pointes du doigt la Direction de Formation et de Perfection en Science de la Santé (DFPSS) qui disent-elles, a été négligeant à la fois dans les séances de correction ayant conduit à la publication des résultats le 8 avril 2020. Pour s’assurer que leurs revendications soient prises en compte, elles se sont regroupées dans une structure dénommée « Enfimyè viktim ».

Joint au téléphone au moment de la rédaction de cet article, la porte-parole de cette structure, Phara Janvier, affirme que les épreuves étaient à la portée de toutes les participantes, pourtant déplore-t-elle, les résultats ne traduisent aucunement les efforts consentis. Fort de ce constat, la porte-parole Phara Janvier exige que les autorités révisent les copies et publient les résultats sans qu’ils soient entachés d’irrégularités.

Selon Phara Janvier, plusieurs écoles de sciences infirmières n’ont pas reçu les résultats pour toutes les participantes. Certains candidats libres se sont retrouvés sur la liste des résultats des candidats réguliers. Ce sont entre autres, les anomalies que dénoncent la structure « Enfimyè Viktim », tout en enjoignant la Direction de Formation et de Perfection en Science de la Santé (DFPSS) d’assumer sa responsabilité.

« Nous ne demandons pas de faveur. Nous réclamons les résultats des épreuves que nous avons subies pour obtenir nos licences. Nous avons fait les efforts qu’il faut pour faire le bonheur de nos familles et pour ensuite servir notre pays», a ouvertement lancé Phara Janvier.

Il est à noter qu’une lettre a été déposée au cabinet du ministre de la santé publique, en vue d’exiger une inspection des feuilles corrigées. Ces Etudiantes finissantes qui n’entendent pas lâcher la mobilisation envisagent d’autres stratégies si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

error: Content is protected !!