21 °C Port-au-Prince, HT
4 février 2023

Haïti-Crise: RENAGSANG s’indigne du laxisme des autorités sanitaires du pays

Dans une note en date du lundi 30 septembre 2019 dont une copie est acheminée à la rédaction de KAPZY NEWS, le Réseau National des Groupes Sanguins de Rhésus Négatifs (RENAGSANG) dit s’indigner du laxisme des autorités sanitaires face à la perduration de la crise paralysant ainsi le fonctionnement du Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS).

Haïti-Crise: RENAGSANG s'indigne du laxisme des autorités sanitaires du pays

À travers ladite note portant la signature de sa coordonnatrice Mme. Nancy Lainé, le Réseau National des Groupes Sanguins de Rhésus Négatifs ( RENAGSANG ) dit aussi s’inquiéter du climat de violence, de casse et de pillage qui sévit dans le pays. Ce climat de violence, déplore t-elle, a de graves conséquences sur le fonctionnement du Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS).

Par cette crise tryptique à laquelle le pays fait face, les parents des malades se plaignent du ralentissement des services en rapport à un manque d’effectif au niveau du personne depuis le début de cette crise, regrette la journaliste.

« RENAGSANG comme unique organisation sociale à caractère humanitaire évoluant dans le domaine de la santé dans le pays particulièrement pour une accessibilité inclusive des produits sanguins, appelle les autorités sanitaires à prendre leur responsabilité en facilitant un fonctionnement à la normal du CNTC, si la crise venait à s’empirer dans les prochains jours », écrit Nancy Lainé.

En guise de conclusion, le RENAGSANG a laissé entendre que les autorités ont le devoir de garantir le droit au soins de santé a la population même en temps de grandes turbulences.

Ainsi, le Réseau National des Groupes Sanguins de Rhésus Négatifs se dit conscient que les employés du CNTS sont également touché par le phénomène de « pays lock », mais il revient dit-il, aux décideurs de se positionner afin d’éviter plus de morts liés à un manque de disponibilité de pochettes de SANG.