25 °C Port-au-Prince, HT
25 novembre 2020

Grand’Anse: 41 adolescentes tombent enceintes à l’école la Prophétie de Baumont

Quarante et une (41) adolescentes âgées entre 14 à 17 ans à l’école la Prophétie de Baumont sont tombées enceintes au cours de l’année scolaire 2019-2020. L’information a été confirmée et révélée à travers une correspondance que les responsables de l’Initiative départementale Contre la Traite et leTrafic des Enfants (IDETTE) et le Groupe d’Appui pour la Protection de l’Enfant dans la Grand’Anse (GTPE-GA) ont adressé le 12 octobre 2020, au commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Jérémie, Me. André Marie Pyram dont une copie a été acheminée à KAPZY NEWS.

Grand'Anse: 41 adolescentes tombent enceintes à l'école la Prophétie de Baumont 1

Par : Célou FLÉCHER

Intervenant à une émission au mois de septembre 2020, sur les ondes de la radio « Méli » de Jérémie, le Directeur de l’école la Prophétie de Baumont a confirmé qu’un total de 41 écolières mineures sont tombées enceinte au cours de l’année 2019-2020.

À travers ladite correspondance, les responsables des organisations susindiquées écrivent que d’autres informations laissent croire que d’autres écoles dudit département font face à cette situation.

Ces défenseurs des droits humains s’indignent du fait que des cas de violence, d’abus et d’exploitations sexuelles rapportées sont en augmentation depuis l’apparition de la pandémie de la Covid-19 dans le département de la Grand’Anse.

Tout en déplorant ces actes, les organisations attirent l’attention du commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Jérémie sur le développement timidement des activités d’orgies sexuelles communément appelées « KRÈY » au sein dudit département.

LIRE AUSSI:  Grand'Anse : Des policiers affectés au cortège de Martine Moïse blessés dans un accident de la route

En effet, ces instances rappellent au chef de la poursuite légal que ces actes portent atteinte aux droits des enfants tout en compromettant leur développement et leur potentiel.De plus, il a l’impérieuse obligation qui lui est faite de protéger la socité et de défendre ses intérêts, de sauvegarder les valeurs sociales et les bonnes mœurs, tout en sollicite son support juridique aux victimes.

Cette lettre a été adressée au commissaire suite à une rencontre organisée en date du 6 octobre 2020, entre les responsables du secteur des droits humains autour des tristes informations relatives à ces révélation.

Dans cette même lancée, Gérald Guillaume qui a répondu mercredi aux questions du journaliste Valéry Numa, a révélé qu’un jeune homme âgé entre 24 et 25 ans dont son père est juge de paix depuis plus d’une dizaine d’années dans la Grand’Anse, est soupçonné dans plus de 15 cas de viols sur mineure.

LIRE AUSSI:  Wilson Laleau et Yves Germain Joseph limogés dans l'entourage de Jovenel Moïse

Seulement deux des mineures violées ont mis au monde leur bébé, alors que le présumé violeur fonctionne librement dans le département.

error: Content is protected !!