27 °C Port-au-Prince, HT
31 octobre 2020

Gonaïves: Dr Nativita Carmelie St Hillien, membre de la commission intérimaire, jette l’éponge et s’explique

Dr Nativita Carmelie St Hillien remet sa démission comme membre de la commission intérimaire avec effet immédiat des Gonaïves le 5 octobre 2020. Elle explique ses raisons dans une lettre dont des extraits sont reproduits dans les colonnes du journal en ligne KAPZY NEWS.

Gonaïves: Dr Nativita Carmelie St Hillien, membre de la commission intérimaire, jette l'éponge et s'explique 1

Gonaives le 05 octobre 2020

De: Dr Nativita Carmelie St Hillien

À: Mr Patrice Gracia Brutus, président du conseil municipal des Gonaives/en ses bureaux.

Objet: Démission

J’ai l’avantage de vous annoncer que par la présente je remet ma démission comme membre de la commission intérimaire avec effet immédiat.

Je profite de l’occasion pour remercier la délégation départementale de l’artibonite, la direction sanitaire de l’artibonite, le bureau départemental du ministère des travaux publics, transport et communication, la coordination départementale du ministère à la condition féminine et des droits de la femme, le personnel de la mairie des Gonaives et tous ceux,amis et famille, qui m’ont soutenu durant cette enrichissante expérience pour leur franche collaboration. Vous m’avez témoigné de beaucoup d’amour, de respect et de soutien et je vous suis très reconnaissante.

J’aurais voulu continuer à oeuvrer en tête de la mairie des Gonaives pour le bien  de la commune, mais je crois que le moment est venu de tirer ma révérence du conseil municipal.

Je suis une femme dynamique, n’aimant pas la oisiveté, ayant en horreur la  procrastination, je n’ai pas la culture du bluff, de mentir aux autres pour leur donner faux espoirs ou apaiser leurs peines, j’aime pouvoir toujours ,non sans respect et dignité, regarder les autres droit dans les yeux et me tenir droit dans mes bottes. J’ai beaucoup de projet pour la commune et ses sections communales, je suis consciente de la vulnérabilité dans laquelle vit la population, je veux agir,  contribuer à changer les choses, j’ai initié des actions au nom de la municipalité, jai visité toutes les sections communales en deux mois afin de m’enquérir de leurs réalités, jai rencontré plusieurs associations et regroupements communautaires, je comprend la souffrance des gens, je comprend la souffrance des employés qui revendiquent leurs arriérés de salaire, je comprend la frustration des Gonaiviens qui sont dégoutés de voir l’état insalubre de la commune, mais je comprend aussi le boycottage, les coups bas,  mais je crois que Servir est devoir honorable.

LIRE AUSSI:  Pétion-ville: Pasteur Grégoire, un militant du secteur démocratique touché par balles

Je profite de l’occasion pour dire merci aux populations de Bassin-Magnan et surtout de Petite Rivière de Bayonnais pour leur plein et entier soutien au projet Sante Diyite et je m’excuse auprès des populations des sections de Labranle, Pont Tamarin, Poteau et des quartiers de Praville, La Hatte Rocher, Twou Koulèv, site Jerizalem, Site Latanye, Bretay, Asifa, Dèyè alimèt, Jibile, Bwadòm, Dewonvil, Mawòt qui n’ont pas eu le temps d’être desservis par le projet alors que tout étaient déjà mis en place, je suis désolé, j’espère, d’une manière ou d’une autre, tenir ma promesse et la santé restera toujours une priorité en tout temps et surtout dans un pays comme Haiti

Un enfant peut avoir peur de l’ombre, c’est compréhensible, mais un adulte qui a peur de la lumière ça donne beaucoup à réfléchir et persister à se voiler la face en refusant d’accepter que l’assainissement d’une commune est l’une des priorités urgentes est un manque de respect à la santé et à la dignité de la population communale.

LIRE AUSSI:  Affaire Arnel Joseph: La DCPJ poursuit ses investigations et devra soumettre son rapport au chef du Parquet

La commune des Gonaïves a suffisament de ressources pour contribuer à son propre développement et être classée dans une catégorie supérieure comme d’autres communes du pays, les ressources sont là, identifiables et identifiées et comme prévu par les lois des responsabilités doivent être déléguées aux maires assesseures afin d’une meilleure approche de la gestion communale, et ce pour le bien être de la population.

L’expérience a été enrichissante, d’aucuns diront que je suis jeune, mais aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années, j’espère un jour pouvoir revenir à la mairie pour continuer à oeuvrer pour le bien être de la commune, mais pour l’instant un peu de recul s’avère sage et censé.

Recevez  mes salutations distinguées.

Dr Nativita Carmelie St Hillien.

error: Content is protected !!