28 °C Port-au-Prince, HT
25 février 2021

« Geto yo pale » : 7 seconde prône la réconciliation entre les bandes armées de la 3e circonscription

Le jeune rappeur haïtien Carl-Henry Louis, plus connu sous le nom d’artiste « 7 Seconde » vient de sortir officiellement, le vendredi 21 septembre 2018, un nouveau single ayant pour titre: « Geto yo pale ».

« Geto yo pale » : 7 seconde prône la réconciliation entre les bandes armées de la 3e circonscription 1

Par: Wilner Jean

Par cette composition musicale, le jeune rappeur, issu de la troisième circonscription de Port-au-Prince, en particulier à Fontamara, s’engage dans une campagne de sensibilisation visant à rétablir la paix dans la circonscription déstabilisée par des affrontements armés, il y a environ cinq (5) mois.

« Geto yo pale » : 7 seconde prône la réconciliation entre les bandes armées de la 3e circonscription 2
Photo de l’artiste 7 seconde

« Le pays en particulier la troisième circonscription de Port-au-Prince va mal. Les gens vivent dans des conditions infrahumaines. Des luttes entre les différentes bandes armées créent un véritable climat de peur et dévalorisent l’image de la circonscription », a expliqué le jeune rappeur qui n’a pas caché son indignation.

Pour ce faire, 7 seconde propose « Geto yo pale », une chanson à tendance rap qui prône le dialogue et la réconciliation entre les bandes armées qui s’affrontent, il y a longtemps, dans la troisième circonscription de Port-au-Prince.

« Je suis non seulement un citoyen, mais aussi je suis un artiste, un rappeur qui s’intéresse à dénoncer les mauvaises conditions humaines des démunis. À ce titre, je ne peux rester silence face à la situation alarmante de la 3e circonscription », a-t-il renchéri lors d’une interview accordée à l’agence en ligne KAPZY NEWS. Sa principale mission, précise-t-il, est de rétablir la paix dans la circonscription. Pour cela, il se fait passer, à travers la musique comme le médiateur.

Le natif de Fontamara pense, par ailleurs, que les affrontements entre les bandes armées dans la circonscription résulte des inégalités à outrances des richesses du pays. « Il n’est pas possible pour une minorité détient la majorité des richesses du pays », se plaint-il. Car les chefs bandes armées, selon lui, ont besoin de moyens pour survivre.

Si ces inégalités sociales restent inchangées, il y aura des bandes armées sur tout le territoire qui s’affronteront à rythme régulier, prévient le jeune rappeur.

Il faut rappeler qu’après la sortie officiellement de cette musique, l’un des présumés bandits de Grand-Ravine, Bougoy, se dit prêt à prendre la voie de dialogue avec son rival du quartier « Ti bwa ». Un titre qui, semble-t-il, commencer à atteindre ses objectifs.

error: Content is protected !!