31 °C Port-au-Prince, HT
14 avril 2021

Le miroir de l'info !

GERE en faveur des politiques d’égalité, d’équité de genre et d’inclusion sociale

Le Projet d’appui à la Gestion Efficace des Ressources de l’État (GERE), financé par l’USAID, a organisé ce mercredi 7 avril 2021, une première série d’ateliers sur l’approche Genre, Équité et Inclusion Sociale (GEIS) au profit des acteurs étatiques et non étatiques, du gouvernement central et des collectivités territoriales en vue de les encourager à intégrer efficacement le GEIS dans la prestation de services à la population en particulier, aux groupes marginalisés et/ou vulnérables (femmes et filles, personnes vivant avec un handicap et autres groupes), a constaté l’agence de presse en ligne KAPZY NEWS.

GERE en faveur des politiques d'égalité, d'équité de genre et d'inclusion sociale 1

Lors de cet atelier, le chef de ce projet, M. Uder Antoine, dans son discours, a souligné que le GERE est un projet de gouvernance financé par l’USAID et exécuté par la firme internationale Research Triangle Institute (RTI) ainsi que deux partenaires nationaux. Il s’agit du Centre de Formation et d’Encadrement Technique (CFET) et l’Institut de Formation et de Services (IFOS).

Il a fait savoir que le GERE apporte un appui en renforcement des capacités d’un ensemble d’institutions de l’État central dont la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif-CSC-CA, la Commission Nationale des Marchés Publics (CNMP), la Direction Générale des Impôts (DGI), la Direction de Statistiques et d’Informatique (DSI) du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), le ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT).

» GERE apporte présentement son appui également aux Collectivités Territoriales en particulier à sept communes cibles dont Cap-Haïtien, Pignon et Saint Raphael dans le Nord, Caracol et Ouanaminthe dans le Nord-Est, Carrefour et Tabarre dans le Département de l’Ouest.

Cet appui concerne spécifiquement le renforcement des capacités administratives et fonctionnelles de ces communes, la mobilisation fiscale en vue d’augmenter leurs recettes, la participation citoyenne dans le processus budgétaire, la définition des priorités communales de développement, l’amélioration de la fourniture et l’accessibilité des services à toute la population en prenant en compte les besoins spécifiques des groupes marginalisés et vulnérables en particulier, les femmes, les jeunes, les personnes handicapées et à mobilité réduite ainsi que d’autres groupes discriminés dans le pays », a dit M. Uder Antoine.

À noter que GERE est un projet de trois ans conçus sur la base des leçons tirées autour des projets de gouvernance sectoriels antérieurs.

Cette structure aide le gouvernement haïtien, tant au niveau central que local, à améliorer la bonne gouvernance, la transparence, la responsabilisation, la décentralisation et la participation des citoyens. Cela contribuera aux efforts du gouvernement haïtien dans son ensemble à devenir plus transparent et plus réactif et à améliorer la prestation de ses services publics dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’agriculture, de l’énergie et des infrastructures modernes et durables.

error: Content is protected !!