29 °C Port-au-Prince, HT
26 septembre 2020

Francisco De La Cruz se prononce sur le système de santé haïtien

Jeudi 14 juin, le Centre de Recherche et D’Intervention en Développement Durable (CRIDDU) de l’Université Innovatrice D’Haïti (UNIH) a accueilli à Floye Bar Resto, Francisco De La Cruz, leur potentiel intervenant, dans le cadre de leur activité Hebdomadaire baptisée « Rendez-vous Scientifique ». L’intervenant a présenté son exposé autour du thème  »population et politique publique de santé en Haïti », a appris l’agence en ligne KAPZY NEWS.

Pour l’ancien Sénateur du département du centre, il n’existe pas un système de pensée en Haïti. Car la population devrait en faire partie intégrante. « Il y a un manque de vision cu côté de nos dirigeants. Les medecins n’ont pas une allocation acceptable. De plus, il y a un approvisionnement très pauvre en médicaments dans les hôpitaux du pays. L’absence d’une vraie politique sanitaire, l’hypercentralisation Des ressources à Port-au-Prince sont entre autres, les causes explicatives de la précarité Du système », a-t-il fait savoir.

Nous vivons dans un pays où l’Etat ne définit pas ses priorités en faveur du peuple, a clamé M. De La Cruz. « Alors que pour Cuba, il y a un médecin pour 120 habitants. En Haïti, on a seulement 1 médecin pour 10 000 habitants. La santé est laissée à la politicaillerie. », a-t-il laissé entendre.

LIRE AUSSI:  Le RENAGSANG lance "JE M'ENGAGE " pour célébrer ses deux ans d'existence

D’un autre côté, l’ancien élu de la République a mentionné que l’utilisation à bon escient des ressources du pays peut apporter un mieux être à la population. « L’argent donné aux parlementaires pour voter un budget pourrait servir à la construction d’universités et de centre de Santé. L’État doit repenser ses priorités. Le coût de l’hôpital de Mirebalais et de l’université de Limonade prouve clairement qu’on a pas nécessairement besoin d’une forte Somme d’argent pour faire des bonnes choses »,a soutenu l’ancien Sénateur.

En lui questionnant sur ses réalisations, lors de sont mandat, le sénateur a fait montre de son » incapacité malgré sa volonté ». « Au sénat, si on n a pas la majorité, on ne peut rien faire. On peut seulement dénoncer. Car tout se fait au moyen des votes », à déclaré ouvertement M. Francisco De la Cruz.

LIRE AUSSI:  Haïti: Roody Roodboy affirme avoir été «testé positif» au Coronavirus

Auteur : Bernado TINTIN

error: Content is protected !!