31 °C Port-au-Prince, HT
28 juin 2022

Enlevée à Delmas 75, le CNSCA appelle à la libération de Novia Augustin et cela sans rançon

Samedi soir à Delmas 75, la militante des droits humains depuis des années pour le respect des droits des femmes en Haïti, Novia AUGUSTIN, a été kidnappée et sequestrée par ses ravisseurs. Consterné, le Conseil National de la Société Civile Ayitienne (CNSCA) juge que cette situation est devenue insupportable pour la population et appelle les autorités concernées à reprendre en main la sécurité du pays en vue de garantir la libre circulation  des citoyens surtout cette période des fêtes de fin d’années, peut-on lire dans une note.

Enlevée à Delmas 75, le CNSCA appelle à la libération de Novia Augustin et cela sans rançon

Dans cette note, le CNSCA rappelle rappelle que la militante se voue corps et âmes depuis des années pour le respect des droits des femmes en Haïti.

 » Durant les derniers mois a toujours exprimé  à  travers plusieurs interventions ses profondes  préoccupations  face à la recrudescence des actes de kidnapping dans le pays en exigeant des  autorités en place d’un ensemble de dispositions nécessaires pour contrecarrer  les actions barbare des gangs armés « , souligne le CNSCA à travers la note avant d’ajouter cet énième cas de kidnapping montre que les bandits  ne chôment pas et sont libres de leurs actions sans aucune inquiétude d’être la cible des forces de l’ordre.

Plus loin, le Conseil National de la Société Civile Ayitienne dit croire que le laxisme des autorités face aux actes des bandits ne peut  plus durer, dans un pays déjà meurtri économiquement et socialement, il revient aux autorités d’y mettre un terme et cela au plus vite, conclut-il.

error: Content is protected !!