30 °C Port-au-Prince, HT
2 novembre 2022

Dossier Sogener contre l’Etat Haïtien: L’avocat Newton Louis St Juste convoqué par le Barreau de Port-au-Prince suite à ses déclarations contre le Ministre de la Justice Berto Dorcé et l’ancien Bâtonnier Stanley Gaston
 

Selon une source proche du Barreau de Port-au-Prince, le Conseil de l’Ordre a décidé de convoquer l’avocat Newton Louis St Juste à cause des propos tenus à l’endroit de mes. Berto Dorcé et Stanley Gaston.

Dossier Sogener contre l’Etat Haïtien: L’avocat Newton Louis St Juste convoqué par le Barreau de Port-au-Prince suite à ses déclarations contre le Ministre de la Justice Berto Dorcé et l’ancien Bâtonnier Stanley Gaston<br> 

En effet, Me. Newton Louis St Juste avait déclaré en juin dernier que le juge Osner Petit Papa, après avoir constaté la procuration spéciale créant un lien juridique entre l’Etat Haïtien et ses confrères Osner H. Févry, Fritzo Canton, Joissaint Ephésien dans le cadre de l’affaire opposant la Sogener et l’Etat Haïtien, a été forcé de se déporter du dossier et de quitter le pays suite aux pressions et aux menaces exercées contre le juge par le Ministre de la Justice et ancien avocat de la Sogener  Berto Dorcé et l’ancien bâtonnier et avocat de la Sogener, Stanley Gaston.
Joints par la rédaction de l’Agence, la Bâtonnière Suzy Legros et l’ancien Bâtonnier Stanley Gaston n’ont voulu faire aucun commentaire.

Me. St Juste pour sa part a confirmé qu’il est convoqué au Barreau de Port-au-Prince le mercredi 7 septembre 2022 à 2h30 p.m. sans préciser le motif de cette convocation. Il a déclaré qu’il continuera à dénoncer ce complot au plus haut niveau de l’Etat pour servir les intérêts des compagnies qui fournissent de l’électricité à l’Etat au grand dam du Peuple Haïtien et a fustigé le Gouvernement de Ariel Henry qui s’apprêterait à payer à la Sogener près de 54 Millions de dollars américains alors que l’Etat Haïtien a rompu le contrat qui le liait avec cette entreprise depuis octobre 2019 à cause d’actes de corruption, de blanchiment d’argent et de surfacturation à hauteur de 123 Millions de dollars américains. De plus, cette compagnie devrait à l’Etat Haïtien près de 330 millions de dollars américains.

Il a poursuivi en disant qu’il maintient sa position sur l’assassinat de Jovenel Moise. Tout d’abord, ce meurtre est une atteinte à la souveraineté et à la dignité d’Haïti et même un acte de guerre. En ce sens, ma position est très claire depuis le début. Tout d’abord, toutes les options doivent être sur la table sans offenser ceux qui soutiennent et alimentent la campagne de distraction visant à brouiller les pistes d’enquête qui pourraient conduire aux auteurs intellectuels de ce crime. Deuxièmement, la communauté internationale en général et l’administration américaine en particulier doivent clarifier leur position. Troisièmement, les plus hautes sphères de l’État haïtien et de la société haïtienne ont participé à la planification et à l’exécution de ce crime odieux, a-t-il conclu.

Enfin, l’homme de loi estime qu’il faut tout faire contre la confiscation du Barreau de Port-au-Prince par le pouvoir politique et le secteur privé. La présence au sein du Ministère de la Justice d’anciens et actuels membres du Barreau être fatale pour l’image de l’Institution ; ce qui affecte son crédit et l’empêche de défendre efficacement les intérêts des membres de la corporation, faisant ainsi allusion à l’arrestation et la détention de Me. Robinson Pierre-Louis, membre du Conseil de l’Ordre.
 

error: Content is protected !!