26 °C Port-au-Prince, HT
25 février 2021

Des étudiants haïtiens en France condamnent l’assassinat de Grégory SAINT-HILAIRE

Dans une note acheminée à l’agence en ligne KAPZY NEWS, un groupe d’étudiants haïtiens en France disent avoir appris avec consternation l’assassinat de l’étudiant Grégory SAINT-HILAIRE le vendredi 02 octobre 2020, dans les locaux de l’École Normale Supérieure (ENS), par un agent de l’Unité de la Sécurité Générale du Palais national (USGPN).

Des étudiants haïtiens en France condamnent l’assassinat de Grégory SAINT-HILAIRE 1

» Cet acte crapuleux relève d’une cruauté qui dit son nom selon la logique des agissements répressifs du régime au Pouvoir « , mentionne ce groupe d’étudiants dans la note.

À la famille, aux amis-es, aux camarades, aux proches de l’assassiné, à toute la communauté estudiantine et intellectuelle du pays, à tous ceux et à toutes celles affectés par la mort de Grégory nous formulons nos condoléances les plus émues en cette circonstance pénible.
Le peuple haïtien est confronté à l’un des moments les plus sombres de son histoire nous rappelant la période de la dictature des Duvalier. Massacres dans les quartiers populaires, viols, exécutions sommaires et ciblées sont entre autres éléments qui caractérisent la situation d’insécurité généralisée du pays, ajoutés à l’absence des services de base constituant une violation flagrante des droits de la personne humaine.

» De plus, le régime PHTK montre clairement son aversion pour le savoir et l’engagement citoyen à travers l’exécution ciblée de l’étudiant Grégory SAINT-HILAIRE, du professeur Monferrier DORVAL ainsi que d’autres figures intellectuelles du pays. C’est le comble de nos malheurs ! « , indique la note.

Nous, étudiants et professionnels de la diaspora haïtienne, condamnons avec la dernière rigueur les actes barbares et monstrueux de ce régime, et réclamons justice et réparations pour la famille de l’étudiant Grégory SAINT-HILAIRE et les familles de toutes les victimes de ce régime sanguinaire. Aussi, nous faisons appel à un réveil citoyen généralisé en vue d’instaurer un État de droit dans notre chère Patrie, AYITI TOMA.

error: Content is protected !!