26 °C Port-au-Prince, HT
23 septembre 2021

Covid-19: L’hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti laissé à la dérive.

L’arrivée du Coronavirus (Covid-19) https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/maladie-covid-19-nouveau-coronavirus dans le pays met plus encore à nu la défaillance de notre système sanitaire. Plusieurs présidents de la république, chefs de gouvernement et ministres de la santé se sont succédé dans le pays. Mais aucun d’entre eux n’est parvenu à doter le pays d’un système de santé fiable et efficace. Au contraire, plusieurs personnalités tant de l’administration publique que du secteur privé des affaires ont toujours préféré se rendre à l’étranger pour se faire soigner, au lieu de construire un grand hôpital de référence dans le pays. Le cas de l’hôpital de l’Université d’Etat d’Etat d’Haïti (HUEH) nous laisse sans voix. La situation est insoutenable. L’hôpital fonctionne dans un piteux état https://lenouvelliste.com/article/213966/pas-dequipement-pas-de-salle-de-quarantaine-les-medecins-fuient-lhueh. Et cela ne semble déranger personne.

Après avoir observé cette triste réalité, il y a lieu de s’interroger et se demander si l’idée d’avoir un hôpital de référence en Haïti n’a jamais fait partie des priorités de nos candidats lors des périodes électorales ? Est-ce que la population n’a jamais soulevé dans ses doléances la nécessité de doter notre pays d’un centre hospitalier digne de ce nom et capable de desservir tout le monde avec la même efficacité?

En guise de rappel nécessaire, le 12 janvier 2020 ( lors de la commémoration du dixième anniversaire du séisme qui a ravagé le pays), un enfant qui a seulement deux ans, natif de Cité Soleil, considéré comme le plus grand bidonville de la Caraibe, un milieu violent où s’opposent des groupes armés, a posé une action sociale qui devrait tracer la voie au peuple haitien, au secteur privé des affaires et aux dirigeants du pays. Le petit Steeve Mardochée Colin, ambassadeur du Ministère de la famille Colin – MFC https://drive.google.com/file/d/1bR3a3Od9Ha-MykZBM6QG_P65veq3gKn0/view?usp=drivesdka, fait une offrande symbolique de 10.000 gourdes comme contribution à la reconstruction de l’Hopital général abandonné à son sort https://drive.google.com/file/d/1x4qv5tbIOaywlQW6H3eywxzaQKJFthSw/view?usp=drivesdk . Si seulement l’Etat haitien ou bien le gouvernement avait accordé une petite importance à ce grand acte historique posé par cet enfant. Peut-être que cela pourrait que le projet de reconstruction de l’HUEH aurait déjà achevé. Peut-être la population garderait confiance à l’idée qu’il existe un grand centre hospitalier bien équipé pour faire face au coronavirus. On a l’impression que le secteur privé et la population n’avaient pas également compris le geste de ce petit enfant, ou bien ils faisaient preuve de naïveté?

Soulignons que le 5 mars 2018, plusieurs artistes haïtiens et acteurs du secteur privé se sont réunis à l’hôtel Marriott pour aborder un projet de construction d’un centre hospitalier qui aura à desservir la population. Plus 2 ans après, rien n’est dit. Aucune suite n’a été donnée à cette rencontre. On attend encore les résultats http://www.loophaiti.com/content/des-artistes-vont-construire-un-grand-hopital-pour-la-population.

Bien avant la pandémie, le personnel médical n’avait pas cessé de se plaindre du mauvais traitement reçu à l’hôpital ou bien des mauvaises conditions de travail. Tout le monde reste les bras croisés comme si l’on devait laisser le plus grand hôpital du pays dans ces piteux état https://www.youtube.com/watch?v=8LpJy5jQdps&feature=share

Cette réalité nous montre clairement que le plan néolibéral et la privatisation aveugle sont des facteurs qui risquent de conduire à la destruction totale de toute fierté haitienne https://www.presslakay.net/konpa-kreyol-live-le-bal-virtuel-a-permis-de-collecter-plus-de-150-mille-de-dollars-pour-lutter-contre-la-pandemie/

FIN.

Dieulaunnia Alexis journaliste indépendante Email:[email protected]
Contact : +509 3359 7452

error: Content is protected !!