24 °C Port-au-Prince, HT
28 septembre 2020

Coronavirus : non, les boissons chaudes et le soleil ne vous protègent pas

Dans des chaînes de mails très virales ce week-end, de prétendus médecins recommandent de consommer du thé, du café ou de s’exposer au soleil. Des conseils infondés, selon Olivier Schwartz, directeur de l’unité Virus et immunité de l’Institut Pasteur.

Coronavirus : non, les boissons chaudes et le soleil ne vous protègent pas 1

Le ton péremptoire pourrait inciter à la confiance. Plusieurs chaînes de messages particulièrement virales ce cette week-end insistent sur le fait que le nouveau coronavirus serait particulièrement sensible aux températures modérées. « Le virus ne résiste pas à la chaleur et meurt s’il est exposé à des températures supérieures à 26 ou 27 degrés », assure par exemple l’un d’eux. Une affirmation erronée qu’il pourrait être dangereux de croire dans l’optique de se protéger du Covid-19.

Pour Olivier Schwartz, directeur de l’unité Virus et immunité de l’Institut Pasteur, cette température de 26 degrés est « tout à fait fantaisiste ». « Le virus se multiplie très bien dans notre corps qui est lui-même à 37 °C, souligne-t-il. Le virus est donc habitué à vivre à 37 °C sans problème. »

Comme c’est souvent le cas pour ce genre de fausses informations, le message mêle en fait des faits scientifiques à des contre-vérités. « Les particules virales sont sensibles aux conditions environnementales extérieures », indique le chercheur.

LIRE AUSSI:  OSEVI conseille à la population de respect les principes d'hygiène et demande aux autorités de prendre toutes les mesures nécessaires

Ainsi, un virus exposé à 4 °C va « rester stable pendant plusieurs jours ». Le chauffer à 56 °C permet en revanche de lui faire perdre « toute sa capacité infectieuse » au bout d’une heure. « Son matériel génétique ne résiste pas à cette température », pointe Olivier Schwartz.

En milieu extérieur, la chaleur réduit par ailleurs la durée de vie du virus. « Sur une surface inerte, celui-ci va se dénaturer progressivement, sécher ou s’évaporer à mesure qu’augmente la température », expose le scientifique. Un facteur qui explique en bonne partie pourquoi les virus respiratoires, comme la grippe, disparaissent généralement aux beaux jours.

Faut-il pour autant, comme le suggèrent certains messages, « mettre ses vêtements au soleil » ou « boire du thé, des infusions et des boissons chaudes » ? « Tout cela ne sert à rien, tranche Olivier Schwartz. Aucune de ces techniques ne permet d’éviter une contamination. »

LIRE AUSSI:  Coronavirus : comment la Chine a pu construire deux hôpitaux en dix jours

Dans un communiqué publié lundi, l’institut Pasteur évoque ces « nombreuses chaînes de mails et messages d’informations » circulant « sur les réseaux sociaux ou par le biais de plateformes de messagerie ». « L’Institut Pasteur vous invite à ne surtout pas prendre en compte ces informations et à ne pas les relayer », met-il en garde. Pour endiguer efficacement l’épidémie, les seules méthodes prouvées consistent à respecter les consignes sanitaires données par les autorités.

Avec : Le Parisien
Par Robin Korda
Le 17 mars 2020 à 13h14

error: Content is protected !!