28 °C Port-au-Prince, HT
8 décembre 2019

Cette mobilisation a défié tous les pronostics.

Cette mobilisation a défié tous les pronostics. 1

Par Carlens NAPOLEON
Le Philanthrope
Temps: 1 minute 45 Sec.

7 jours après cette blocadie, le pays se livre à lui-même. Les activités de tous les jours plongent dans l’immobilisme le plus abject. Ces milliers de gens qui déferlent les rues pour réclamer le départ du président, n’entendent pas laisser la bataille. Après tant de frustrations accumulées, les colères exprimées par la population à l’encontre du chef de l’Etat sont sévères et risquent de pousser le bouchon un peu plus loin. Elle (la population) devient de plus en plus abrupte pendant les grandes mobilisations. Pourtant, le président lui-même joue sur le temps. Pourquoi joue-t-il sur le temps?

En réalité, les autorités politiques haïtiennes mesurent très bien le degré de notre misère et de notre faim canine. Connaissant qu’on est dans une société de pénurie, elles savent parfaitement que la population ne pourrait pas aller au-delà de 3 à 4 jours sans créer un espace de ravitaillement et réaprovisionnement. Certaines d’entre-elles pensaient que ce mouvement n’allait même pas dépasser le week-end dernier. Malheureusement pour elles, _byen konte, mal kalkile._ Cette manifestation est plus que surprenante.

Jusqu’à présent, les gens sont déterminés. Ils voulaient à tout prix mettre fin à ce système axé sur des bases inégalitaires criantes. Ce mouvement qui se déroule dans les rues de Port-au-Prince a défié tous les jugements conjecturalement admis. Ce faisant, je ne veux que personne minimise et prenne au premier degré ce ras-le-bol populaire. Les violences et les sabotages qu’exercent ces dirigeants depuis des décennies sur la population, ne seraient nullement comparables à celles que certains protestaires manifestent dans les rues ces dernieres heures. Après cet hold-up effectué sur le devenir de notre génération, ce bouleversement est juste venu après coup. Il n’ y a rien d’étonnant là-dessus.

Avec ce système attribuant des franchises douanières, des subventions richissimes, des exonérations d’impôt et des opportunités ahurissantes à une catégorie de personnes ayant déjà une fortune de nabab, on ne peut pas compter le nombre de fois que ces autorités politique et économique ont saboté notre avenir, notre désir et notre pulsion de vie. Face à cette banqueroute d’Etat, que les pédagogues de la morale se taisent aujourd’hui et à jamais.

En effet, il est plus qu’évident pour que les dirigeants politiques de ce pays prennent des décisions qui s’imposent avant qu’il soit trop tard. Si cette situation persiste, nous ne serons pas loin d’une crise humanitaire. Ces journées de paralysie et de tumulte constituent une menace sérieuse à la santé, la sécurité et le bien-être de cette majorité de gens se trouvant déjà sous le seuil de la pauvreté.

Tous les droits réservés.

error: Content is protected !!