30 °C Port-au-Prince, HT
17 novembre 2019

Carrefour: Des organisations écrivent une lettre ouverte au maire Jude Édouard Pierre

Lettre ouverte, Fait à Rivière-Froide, le 24 avril 2018

Lettre ouverte au maire principal de Carrefour, Jude Edouard PIERRE.

Nous saluons le travail magistral que vous effectuez à la tête de la mairie de carrefour et avons l’honneur de vous écrire pour attirer votre bienveillante attention sur un fait d`intérêt communal.

D’abord, qu’il nous soit permis de nous présenter conformément aux impératifs et requisits dûs à votre qualité de président de la FENAM et de magistrat de la commune de Carrefour. En fait, nous sommes plusieurs organisations et citoyens engagés de la commune de Carrefour notamment à Rivière-froide qui sont dévoués et intéressés aux questions d`intérêt public. Ce faisant, nous vous écrivons pour attirer votre attention sur la dégradation et la détérioration de la route de Brochette 97 et 99 menant à Rivière-Froide. Celle qui favorise principalement l’accès à la plus grande majorité des sections communales.

Monsieur le magistrat,

Rivière-Froide est la zone où se trouvent la maison centrale des petits frères et celle des petites soeurs de Saint Thérèse de l’enfant Jésus.(La première communauté religieuse fondée par des personnages haïtiens à savoir Père Louis Charles et Soeurs Carmelia Loier). Pourtant, cet endroit est le plus méprisé de la commune par les autorités étatiques depuis son existence. La voie principale qui amène dans ce coin de terre, est toujours constituée de terres, d’alluvions, de sables, de gravillons rendant la circulation impraticable pour les piétons et les voitures. La route est en bien mauvaise condition et nécessiterait une remise en état dans les plus brefs délais par des autorités étatiquement légitime comme vous.

Il est un fait indéniable que cette population se trouve dans une situation absolument pénible et infra-humaine à cause que cette route soit en terre battue. Les citoyens s’encroutent entre le marteau et l’enclume à chaque saison. D’une part, pendant les saisons pluvieuses, des boues puantes giclent les passants et voitures, des mares stagnantes et pestilentielles affectent leur état physiologique, des moustiques et des autres insects rendent la zone invivable. Et d’autre part pendant les saisons sèches, c’est le pire qui se puisse concevoir. À chaque fois qu’un véhicule passe ou une brise de vent souffle, toutes les surfaces de la zone se recouvrent d’un nuage de poussière.

En conséquence, les riverains ne peuvent pas jouir d’une bonne santé et leurs enfants tombent souvent malade en raison de cette circonstance périlleuse. A cet effet, nous souhaiterions que cette route d’environ 2 à 3 km soit asphaltée, adoquinée ou goudronnée de Brochette 97 et 99 à « Kay Louis Jeune» afin d`éviter les désagréments et les éventuels risques de pathologies respiratoires.

En espérant que vous serez sensible à cette requête, nous vous prions de croire, magistrat Jude Édouard Pierre, en l’expression de nos respectueuses considérations. Ainsi, nous restons bien évidemment à votre disposition pour toute autre précision dont vous pourriez avoir besoin.

Liste des organisations signataires de cette lettre.

AAH
AJECA
RADH
ICRF
ACT-PRO
TANN
NOUVLEH
AJARF
ICRF
GAMHA
FORN
PATIZAN RIVYÈ-FWAD