25 °C Port-au-Prince, HT
15 novembre 2019

Base 47 est en deuil: Badou, un militant de Pitit Desalin, assassiné par des hommes armés

Samedi soir à Delmas 33, des hommes armés non-identifiés circulant à bord d’un véhicule, ont abattu de plusieurs balles, le nommé Josemano Victorieux, surnommé Badou, un militant influent du parti politique Pitit Desalin et chef de file de Base 47 (Delmas), a appris l’agence d’information en ligne KAPZY NEWS.

Base 47 est en deuil: Badou, un militant de Pitit Desalin, assassiné par des hommes armés 1

Selon des informations dont détient la rédaction de l’agence, Josemano Victorieux dit « Badou » a été reproché d’être l’un des protagonistes chargés de dresser des barricades enflammées dans la commune de Delmas dans le but d’intensifier les mobilisations anti-jovenel Moïse.

On nous a également rapporté que la victime était l’un des chefs de file de la base 47 située à Delmas.

Dans une note transmise à KAPZY NEWS, le Secteur Démocratique et Populaire dénonce et condamne avec la plus grande fermeté l’assassinat dans soirée du Samedi 28 Septembre 2019 d’un militant très fougueux de Pitit DESSALINES surnommé BADOU.

Selon la note, Badou est le principal fer de lance d’une organisation de base proche de l’opposition du nom de BAZ 47. Très actif dans la Mobilisation depuis 7 ans, Badou, le taquin, participe à toutes les activités du Secteur Démocratique et Populaire.

Selon les premières informations recueillies par le secteur démocratique et populaire, Badou a été exécuté par une branche du bras d’exécution du pouvoir agissant sous le contrôle de Magalie Habitant et Eudes Lajoie.

Le Secteur Démocratique et Populaire présente sa sympathie aux membres de Baz 47 et au Secrétaire Général de PITIT DESSALINES, Moïse Jean Charles.

Le Secteur Démocratique et Populaire réitère sa détermination à continuer le Combat jusqu’au triomphe des revendications légitimes du peuple Haïtien et rappelle que la solution à la crise Politique actuelle passe d’abord et avant tout par la démission forcée de Jovenel Moïse comme président de la République.

Dans ce contexte difficile de répression politique, le Secteur Démocratique et Populaire appelle à la sauvegarde de l’Unité des forces politiques et sociales signataires de l’Alternative Consensuelle pour la Refondation de l’Etat.