32 °C Port-au-Prince, HT
5 avril 2020

Artibonite: 3 enfants retrouvés morts étranglés et brûlés à Lachapelle

Les corps sans vie de trois (3) enfants qui ont été portés disparus en date du mercredi 8 janvier 2020 à Lachapelle, dans le département de l’Artibonite, ont été découverts par des habitants à « Souma » dans une zone appelée « Belon », rapporte le journaliste Ronald Désinor à la rédaction de KAPZY NEWS.

Artibonite: 3 enfants retrouvés morts étranglés et brûlés à Lachapelle 1

Par : Célou FLÉCHER

Selon les informations rapportées par le journaliste Ronald Désinor depuis la région artibonitienne, ces enfants auraint été torturés puis brûlés vifs avant d’être jetés dans un ravin situé dans ladite zone.

En revanche, une dame identifiée au non de « Sayofèm » ainsi connue qui aurait été accusée d’être l’auteur présumé (e) de ce crime odieux, a été retenue et menottée par des membres de la population avant d’être conduite vers les autorités.

Arrivée chez ce notable, le journaliste a confirmé que la présumée criminelle « Sayofèm »a avoué avoir reçu une « pitence somme de 500 gourdes » suivie des menaces entre les mains d’un certain « Vanel ainsi connu », pour poser cette action malveillante incluant une promesse de ticket de voyage. Des plus, la dame aurait revélé avoir utilisé une corde pour étouffer les trois (3) enfants dont leurs noms n’ont pas encore revelés.

LIRE AUSSI:  Collision entre une camionnette et un bus à Luly, 13 morts enregistrés

Des aveux fracassants qui ont soulevé la colère des habitants. Ces derniers ont menotté la dame avant de lui contraindre à montrer l’endroit roù elle a égorgés les enfants. Il a fallu l’intervention des agents de la police nationale D’Haïti (PNH) de la zone pour conduire la dame au Commissariat de Verettes sous de vagues protestation des riverains qui réclame la tête de l’accusée.

Artibonite: 3 enfants retrouvés morts étranglés et brûlés à Lachapelle 2
La présumée Criminelle, Crédit photo : Ronald Désinor

On nous rapporté que les forces de l’ordre ont fait usage de leurs armes à feu blessant ainsi deux(2) protestataires, a expliqué le journaliste Ronald Désinor à KAPZY NEWS.

error: Content is protected !!