24 °C Port-au-Prince, HT
24 novembre 2020

Affrontement: Un mort et deux blessés recensés dans les rangs de l’armée haïtienne

Au moins un militaire a été tué dans les rangs des Forces Armées d’Haïti (FAD’H) et deux autres sont sortis blessés au cours de l’attaque dont son Quartier Général a été l’objet le dimanche 23 février 2020, au Champ de Mars (Port-au-Prince).

Affrontement: Un mort et deux blessés recensés dans les rangs de l'armée haïtienne 1

Par : Célou FLÉCHER

Les victimes répondent respectivement du soldat : Dorvil Jean Baptiste(tué) , du soldat Audate Castin et le Caporal Lucien Cerdieu. C’est qu’a confirmé le Secrétariat du Haut État Major Général dans une note de presse publiée ce lundi 24 février 2020.

À travers ladite note, le Secrétariat du Haut État Major Général des Forces Armées d’Haïti (FAD’H) condamne l’attaque armée perpétrée contre son quartier général par des individus cagoulés ou non et armés qui se sont faits passés pour des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

La note a aussi précisé que l’assaut qui a durait plus de 6 heures d’orloge a fait au moins un mort et deux bléssés dans les rangs des FAD’H ». Les victimes répondent aux noms Dorvil Jean Baptiste (Soldat), Audate Castin Castin(Soldat) et le Caporal Lucien Cerdieu, entre autres.

LIRE AUSSI:  Haïti: 2 morts et 11 blessés dans un accident à Delmas 32

Par ailleurs, le Secrétariat du Haut État Major Général des Forces Armées d’Haïti (FAd’H) renouvelle son engagement de remplir à côé de la Police Nationale d’Haïti la mission qui lui est dévolue par la Constitution du pays, en ce qui a trait à l’accompagnement à fournir au peuple haïtien dans les travaux de développement en général et dans les cas de catastrophes naturelles ou provoquées en particulier.

En guise de conclusion, les FAD’H exhortent les autorités étatiques du pays à adopter des mesures nécessaires urgentes pour serer les liens provoquant la crise qui secoue la police nationale d’Haïti.

error: Content is protected !!