29 °C Port-au-Prince, HT
2 octobre 2022

Un groupe d’étudiants a pris en otage l’université publique de la Grand’Anse

Depuis un certain temps, soit environ trois mois, un groupe composé d’anciens et d’actuels étudiants ont pris en otage l’université publique de la Grande-Anse.

Un groupe d'étudiants a pris en otage l'université publique de la Grand'Anse

Ce mouvement de caractère réactionnaire, selon ce que dénonce certains étudiants qui n’ ont pas pris part, et d’autres membres de la population, ne vise qu’ à empêcher le bon fonctionnement de l’institution. Et ne cherche qu’à satisfaire l’intérêt d’un groupe politique en particulier, comme cela a été fait pour Grégory Casimir après qu’il aurait été révoqué par le recteur Christophe Providence en 2018.

Les protestataires aurait servi du prétexte de la demande de leur diplôme pour alimenter le mouvement qu’ils entreprennent, toutefois selon qu’ a dit l’actuel recteur, ce problème a été posé depuis l’ouverture de l’institution, et pour le résoudre, il le faut une commission ad-hoc.

Enfin, les étudiants protestataires dégageraient toutes les manœuvres pour empêcher le fonctionnement de l’institution jusqu’au mois de septembre prochain, afin de trouver un moyen pour justifier la passivité des employés qui travaillent au sein de l’administration de ladite Université. Dans ce sens, les membres de la communauté auraient demandé de prendre des sanctions contre les différents protestataires et exigent le fonctionnement et le retour des activités académiques au sein de l’espace.

error: Content is protected !!