26 °C Port-au-Prince, HT
3 octobre 2022

Présidence provisoire d’Haïti : Fritz Alphonse Jean dépose ses pièces au Conseil National de Transion

L’ancien gouverneur de la Banque Centrale, l’économiste Fritz Alphonse Jean qui a été choisi hier dimanche 16 janvier 2022, par les délégués au Sommet de Louisiane , comme président provisoire d’Haïti, a fait le dépôt officiel de ses pièces ce lundi 17 janvier au Conseil National de Transition , sis à Pétion-Ville. Il s’inscrive dans cette démarches via l’Accord Montana qui prône Exécutif bicéphal.

Présidence provisoire d'Haïti : Fritz Alphonse Jean dépose ses pièces au Conseil National de Transion

Lors de la déposition de ses pièces de candidature au local du Conseil National de la Transition (CNT), l’Économiste s’était fait accompagner d’un groupe de personnes dont certains de ses partisans et sympathisans , a constaté l’agence KAPZY NEWS.

Aux micros et par devant les caméras de la presse, le concerné, après le dépôt, avoue avoir l’intension de devenir le prochain président (provisoire) d’Haïti pour redresser la barque nationale à travers l’Accord Montana.

Qui est Fritz Alphonse Jean?

Fritz Alphonse Jean est né au Cap-Haïtien et arrive aux Hautes fonctions publiques au terme d’une solide formation académique et compte à son actif un parcours dans des entreprises nationales et internationales.

Il est tour à tour Gouverneur adjoint et Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH) de 1996 à 2001. Il a fait des études primaires et secondaires dans sa ville natale, et se rend aux États-Unis pour ses études universitaires. Il revient en Haïti pour s’installer et faire carrière, et tient domicile à Sainte Suzanne, section communale de Foulon du département du Nord-Est d’Haïti.Fritz Alphonse Jean est détenteur d’une double licence en mathématiques et en économie de Fordham University (1981), une université américaine. Il obtient sa/maîtrise en Commerce International et Monnaie et Banque (1983) de Long Island University, toujours dans l’État de New York, aux États-Unis. Il poursuit des études doctorales en science économique à la New School For Social Research, New York. Il complète tous les cours, il passe les examens oral et écrit dans sa spécialisation «/Monnaie et Banque et Commerce international » (1987). Haïti l’appelle, sa thèse « Interest rate formation in backward agriculture » n’est pas soutenue. Très actif dans la vie universitaire, Fritz Alphonse Jean s’est engagé auprès des étudiants africains et latinos américains pour faire connaitre les méfaits de l’Apartheid en Afrique du Sud et les durs moments de la dictature en Haïti. Membre du Conseil des étudiants, il a instrumenté la participation des Professeurs haïtiens tels que Cary Hector et Anselme Rémy dans les débats au sein du New School pour une meilleure appréciation des faits politiques et sociaux haïtiens. Fervent militant de la cause de la démocratie dès son jeune âge, il est emprisonné pour son opposition au régime des Duvalier. Sa présence soutenue dans les mobilisations contre les dérives des gouvernements de ces 10 dernières années témoigne de son attachement aux idéaux démocratiques prônés par la constitution de 1987. Professeur et Doyen d’Université, Il donne de multiples conférences sur les cycles de production, l’évolution des modes d’accumulation et leur implication dans la distribution des revenus en Haïti. Auteur de plusieurs ouvrages tels que « Haïti, la fin d’une histoire économique » et « Haïti, une économie de violence», Fritz Alphonse Jean prône l’idée de la prospérité partagée, comme point d’ancrage de la nouvelle économie haïtienne. Cette démarche s’inscrit dans la conception d’une Haïti qui doit se comprendre au-delà des 27,750 kilomètres carrés, et s’inspire également d’un imaginaire collectif en symbiose avec notre culture et notre histoire. Il participe à plusieurs ouvrages collectifs: L’Actualité d’Anténor Firmin, sous la direction de Cary Hector. Editions de l’Université d’Haïti, 2014. Haïti-France, Les chaines de la dette, préfacé par Thomas Piketty. Editions Mai Haïti-France, Les chaines de la dette, préfacé par Thomas Piketty. Editions Maisonneuve et Larose, 2021. Réflexion sur l’évolution de l’économie contemporaine haïtienne. Charles Cadet et Fritz Alphonse Jean. Revue Rencontre, CRESFED, Mars 2018.

Toujours conscient et ferme dans ses prises de position pour la démocratie, en 1991, il signifie son refus d’être installé comme juge à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif après sa ratification par le Sénat de la République, suite au coup d’État sanglant. Intransigeant au regard de l’installation d’un État de droit et la structuration d’une économie au service de tous et de toutes, Il préfère le rejet de sa politique générale par la Chambre des Députés suite à sa nomination le 26 février 2016 comme premier ministre par le président provisoire Jocelerme Privert, aux compromissions coutumières.

Fritz Alphonse Jean est solidement armé pour faciliter une paix politique à travers un dialogue inclusif, et la mise route d’une relance économique par l’entremise :

1) d’une gouvernance renforcée

2) d’une société civile dynamisée; d’un regroupement large du secteur privé. Il est convaincu que si nous réunissons nos forces, nous parviendrons à transformer les potentialités en opportunités en Haïti, entre autre.

Pour mener la barque à bon port, Fritz Alphonse Jean peut compter sur :

Une connaissance des goulets d’étranglement, de véritables barrières à une croissance économique bénéfique à tous les citoyens et à toutes les citoyennes du pays;

Sa maitrise des politiques fiscale, budgétaire, et monétaire;

Sa capacité à dialoguer avec tous les secteurs du pays: privé, politique et sociaux;

Ses liens dans la diaspora;

Ses contacts à l’étranger;

Son expérience de travail avec les institutions internationales.

Fritz Alphonse Jean est aussi Président de l’Institut Haïtien d’Observatoire de Politiques Publiques (INHOPP), Président d’Honneur du YMCA Haïti, Trésorier du Conseil d’administration de l’École Jean Baptiste Point Du Sable (St Marc).
Membre du Conseil d’administration de l’École de Choix. (Mirebalais), entre autres fonctions.

error: Content is protected !!