26 °C Port-au-Prince, HT
5 octobre 2022

La belle étoile Neida Pierre, couronnée Miss Carrefour pour la première édition

La première édition du concours «Miss Carrefour» a connu un grand succès suivant les dires de plus d’un. Le public Carrefourois a été on ne peut plus satisfait de cette fameuse initiative. Ainsi, c’est bel et bien Neida Pierre qui a été couronnée Miss Carrefour pour cette première édition.

La belle étoile Neida Pierre, couronnée Miss Carrefour pour la première édition

Par : Jean Michelot Polynice
Le Cupidon

Née le 24 Juillet 2001 à Port-au-Prince, Neida allait très vite passer d’un espace de vie à un autre. Car, elle n’avait que deux (2) ans, lorsque sa mère a déménagé pour aller s’installer à Jacmel. De là, elle a effectué ses études primaires à Vie de France une école de la commune. En 2014, de nouveau, elle a été dans l’obligation de laisser le département du sud’est pour venir s’installer à Carrefour avec sa mère. C’est dans cette commune qu’elle a bouclé ses études secondaires notamment à l’école Juvenat Collège Sacré cœur en 2021. Aujourd’hui, Neida est en première année de couture au centre professionnel de Saint Charles, sans oublier sa passion pour le marketing digital. Pour ainsi dire, la belle Neida ne cache pas son amour pour le mannequinat:

«Le mannequinat a toujours été une passion liée au fait que j’ aspire à devenir styliste et créatrice de mode».

Toutefois, il faut souligner que «Miss Carrefour» a été sa première participation à un concours de Mannequinat. En dépit de son originalité et de sa passion pour le mannequinat, elle pense que ce n’est pas le style qui compte dans ce domaine, mais bien le confort et la qualité du message que l’on veut envoyer. Ainsi, son premier objectif c’est de pouvoir réussir à projeter une image positive du pays afin de laisser un héritage pour les jeunes. Par ailleurs, la miss souligne qu’elle a été influencée positivement par Shedly Janvier, Eden Berandoive, Leila Lopes, Zozibini Tunzi.

En faisant du mannequinat tout un style de vie, elle considère ce domaine comme une façon d’ enseigner, d’inspirer et de changer les choses. Pour ce faire, les concours de beauté demeurent de véritables fers de lance pour repousser les limites.

Tout compte fait, Neida ne cache pas ses préoccupations face à la situation socio-politique du pays. Elle pense que le monde du mannequinat mérite beaucoup plus d’encadrements. Puisque dit-elle, la mode peut être l’un parmi les moyens de révolution et de progrès pour le pays.

©Tous droits réservés©

error: Content is protected !!