32 °C Port-au-Prince, HT
4 octobre 2022

Aquin – Mort de Nègès Da: Martine PHEBE, dit Thoy’Art, a comparu devant la justice

La protectrice de la culture haïtienne, Martine PHEBE dit Thoy’Art, accusée d’être à l’origine de la mort de Dalanchika Love MALBRANCHE dit nègès [négresse] Da, a été invitée à se présenter par devant le parquet d’Aquin, ce jeudi 3 février 2022, rapporte un journaliste collaborant avec l’agence de presse en ligne KAPZY NEWS. Accompagnée d’une foule de supporteurs, elle se dit intriguée du désistement des parents de Da, et profite pour demander justice en faveur de la victime.

Aquin - Mort de Nègès Da: Martine PHEBE, dit Thoy’Art, a comparu devant la justice

Dans une vidéo diffusée en directe à partir de la page Facebook Thoy’Art, la juriste Martine PHEBE exige des explications de la part des parents de la surnommée Dawens sur la façon dont ils ont si rapidement renoncé la poursuite en justice devant le tribunal. Elle a profité pour réitérer sa volonté d’accompagner les enfants, qui d’ailleurs, étaient présents lors de son audition. Elle a rejeté les accusations selon lesquelles le vodou serait la cause de la mort de la fillette qui allait fêter ses 9 ans ce 29 janvier. Notons qu’elle est morte le dimanche 23 janvier 2022.

La « Maitresse » est vexée par le fait que les parents de nègès Da ont préféré aller vers la justice au lieu de s’entendre avec elle à l’amiable. Elle déplore les propos de cet homme de loi, qui, lors de l’invitation, a déclaré que la regrettée était trop petite pour participer à des activités liées au vodou. « Si les parents haïtiens envoient leurs bébés aux églises sans arrière-pensées, pourquoi tel n’est pas le cas dans les temples vodou », enchaine Martine PHEBE.

La juriste affirme qu’elle n’avait « pas de droit légale à l’endroit de la défunte », c’est pourquoi elle ne l’a pas amené à l’hôpital, car ce n’était pas le désir de Germaine CADET, mère de la victime. Cependant, elle dit avoir fait de son mieux pour apporter des soins médicaux à la petite, sous l’assistance d’une infirmière.

Larmes aux yeux, elle accuse des internautes qui se disent chrétiens, et qui l’accusent de meurtrière. Elle parle plutôt de complot contre sa chouchoute. Elle ne connaît pas encore l’origine de cet acte odieux.

En ce qui concerne une autopsie du cadavre de la fillette, encore une fois, les parents ne sont pas d’accord. Pour ces derniers, pour la juriste et pour la justice haïtienne, ce dossier est classé. Cependant, la « ginen [guinée] », comme elle se nomme, cherchera des réponses à ses interrogations.

À noter que Mme.Martine PHEBE / Thoy’Art a été auditionnée au Parquet d’Arquin ce jeudi en vue de répondre des questions du commissaire du Gouvernement de cette commune, Me. Jean Ervé Janvier.

error: Content is protected !!