31 °C Port-au-Prince, HT
7 octobre 2022

16 jours d’activisme: le MCFDF a organisé une pléaide d’activités à la prison civile de Cabaret

À l’initiative du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF), en partenariat avec ses partenaires, les détenues de la prison civile de Cabaret sont au nombre de 223 femmes, ont eu leur lot d’activités ce mercredi 15 décembre 2021, dans le cadre de la clôture des 16 jours d’activisme contre la violence faites aux femmes et aux filles, a observé l’agence de presse en ligne KAPZY NEWS.

16 jours d'activisme: le MCFDF a organisé une pléaide d'activités à la prison civile de Cabaret

Cette journée d’activités organisée à la prison civile pour femmes de Cabaret a été l’occasion pour les détenues d’exposer leur situation de longue détention préventive. Ces dernières jugent inaceptables que des femmes détenues se trouvent en situation de détention préventive prolongée pendant 5 à 10 ans pour des infractions mineures sans comparaître devant leur juge naturel.  » Celle-ci est une autre forme de violence qui sévit dans la sociéte à l’encontre des femmes « , ont-t-elles fait savoir.

La ministre à la condition Féminine et aux Droits des Femmes, Dr. Sofia Loréus, qui devait prendre part à cette visite à la prison civile de Cabaret, s’est fait représenter par la directrice générale du Ministère, Mme. Micheline Pierre, a constaté KAPZY NEWS.

Ce faisant, la porte-parole de la Ministre Loréus, la directrice du MCFDF, a demandé la libération des femmes détenues aux centres carcéraux n’ayant pas commis de grandes infractions dans le cadre des 16 jours d’activisme. Mme. Micheline Pierre a, en outre, félicité le premier ministre Dr. Ariel Henry, le ministre de la Justice, le commissaire du gouvernement ainsi que les juges qui se sont mis d’accord pour lutter contre la détention préventive prolongée.

Plus loin, le Ministère à la condition féminine a réitéré sa détermination auprès des femmes haïtiennes afin d’apporter des améliorations contre la détention préventive prolongée qui menace les fondements même de l’État de droit. 

Par ailleurs, la deuxième responsable de la Prison Civile de Cabaret, l’Inspectrice divisionnaire Milliana Laforest, a salué chalereusement la visite de la délégation du MCFDF. Elle a souligné sa bonne collaboration avec les détenues soutenant également que des cours professionnels comme Cuisine/pâtisserie, macramé et informatique ont été mis à la disposition des femmes détenues.

Il est à noter que l’animation était au Top à la Prison Civile de Cabaret avec l’artiste policière Dazmé Violène. Un groupe de médecins faisant partie de la délégation du Ministère ont réalisé une clinique mobile au profit des femmes détenues. L’UNFPA a pour sa part procédé à la distribution de 500 kits d’hygiène à la prison civile de Cabaret pour la période des 16 jours d’activisme, sans oublier l’accompagnement de l’ONU FEMMES aux détenues exposantes avec une subvention de 15000 gourdes par exposante.

error: Content is protected !!